Janvier 2017, un mois chaud pour les ventes de maisons au Québec - Statistiques sur l'immobilier au Québec -
Comparez 3 Courtiers Immobiliers. Trouvez Votre Courtier en 2mins +250 Courtiers Immobiliers Partenaires partout au Québec
  • Merci pour l’excellent service qui nous permet d’entrer en contact avec de bons courtiers.
    On a parlé avec avec 2 d’entre eux et ils semblent compétents. On va faire notre choix sous peu.
    En espérant avoir plus de chance qu’avec DuProprio !

    M. Cloutier
    5 star
  • Très utile de pouvoir comparer les courtiers et de voir leur approche. Cela nous a permis
    de choisir le courtier qui nous semblait le plus compétent pour vendre notre condo et notre
    choix s’est avéré le bon. On a vendu vite et bien !

    P. Vallières
    5 star
  • Très bon service en ligne. Rapide, simple et efficace. J’ai aimé parler avec les courtiers et voir
    leur idée et leurs stratégies pour vendre. Ils semblaient ouverts à négocier
    un peu leur commission donc j’y réfléchis.

    S. Lalonde
    5 star

Janvier 2017, un mois chaud pour les ventes de maisons au Québec - Statistiques sur l'immobilier au Québec

7 March 2017,
 0

Immobilier au Québec : Un mois « chaud » pour janvier 2017

La Fédération des chambres immobilières du Québec a récemment publié un rapport statistique sur l’activité résidentielle de janvier dernier pour l’ensemble de la province et ses régions métropolitaines.

Ces données sont intéressantes puisqu’elles révèlent comment le marché se porte et s’enligne pour l’année 2017.

Voici donc les faits saillants de ce petit rapport bien précieux.

 

Des ventes à la hausse

Bonne nouvelle ! Les ventes de propriétés au Québec ont augmenté de 7 % en janvier 2017, par rapport à la même période l’année précédente. C’est donc dire que la tendance du dernier trimestre de 2016 se poursuit.

Le total des ventes pour toutes les catégories de propriétés en janvier se chiffre à 4 566.

Ce sont les ventes de copropriétés qui gagnent la palme, puisqu’elles ont augmenté de 19 % en janvier 2017, comparé à des hausses de 5 % et 3 % pour les unifamiliales et les plex.

 

Statistiques des ventes par région métropolitaine – janvier 2017

* Nombre de transactions insuffisant pour produire une statistique fiable

Presque toutes les RMR ont connu une hausse des ventes au niveau de l’unifamiliale. En fait, il n’y qu’à Montréal et Québec que ces hausses ont été plutôt timides.

Par contre, Montréal a connu une hausse de plus de 20 % des ventes au niveau de la copropriété, tandis que le marché à Québec est resté plus sobre.

Il n’y a que pour Montréal qu’on retrouve des données statistiques valables pour janvier 2017 au niveau du plex : on note une hausse de 6 % par rapport à l’an dernier.

 

Des inscriptions en chute libre

Pour janvier 2017, les nouvelles inscriptions à l’échelle provinciale ont diminué de 7 % et le total des inscriptions en vigueur, de 9 %.

Ce sont les inscriptions d’unifamiliales qui affichent la baisse la plus importance avec 10 % de moins d’inscriptions en vigueur. Les plex suivent de près avec une diminution de 8 %, tandis qu’on a enregistré une baisse de 6 % pour les copropriétés.

 

Statistiques des inscriptions en vigueur par région métropolitaine – janvier 2017

Au niveau des RMR, Montréal a connu la plus grande baisse d’inscriptions d’unifamiliales, avec une diminution de 18 %.

Trois-Rivières nous surprend sur le marché de la copropriété, avec une hausse des inscriptions de 34 %, tandis que Sherbrooke enregistre la baisse la plus importante, suivie de près par Gatineau (-12 % et -10 %, respectivement).

Enfin, au niveau du plex, c’est Sherbrooke et Montréal qui ont connu les plus fortes chutes, tandis que Québec est la seule RMR à avoir enregistré une hausse, bien que légère, d’inscriptions.

 

Comparez 3 Courtiers

Remplissez le formulaire ci-dessous et 3 Courtiers IMMOBILIERS vous feront une Proposition. Comparez: Commission, Service & Personnalité

 

 

Des prix variablement bons

Le Québec en général a connu de légères hausses de prix en janvier 2017, avec des augmentations de 3 % pour l’unifamiliale (prix médian de 234 000 $), 2 % pour la copropriété (prix médian 220 000 $) et 1 % pour le plex (prix médian 355 000 $).

 

Statistiques des prix par région métropolitaine – janvier 2017

* Nombre de transactions insuffisant pour produire une statistique fiable

Maintenant, si on regarde du côté des RMR, on note des variations tout de même significatives dans certaines régions. Sherbrooke a enregistré la plus forte hausse de prix sur le marché de l’unifamiliale, avec un bond de 17 %. Toutes les autres RMR ont également connu des augmentations se situant entre 1 % et 8 %.

On enregistre une hausse de seulement 1 % à Québec, mais cela est plus encourageant que la baisse de 2 % prévue pour 2017. Les vendeurs s’en sortiront peut-être mieux qu’on pense dans la capitale provinciale.

À Montréal, la hausse correspond exactement au pourcentage prévu pour l’année 2017. Reste à voir si la tendance se maintiendra.

 

Des délais de vente à la baisse

Les délais de vente ont diminué en janvier comparé à la même période en 2016. Il faut maintenant en moyenne 138 jours pour vendre une copropriété, ce qui représente un délai de vente plus rapide de 17 jours. Le délai de vente moyen pour les unifamiliales a diminué de 3 jours (délai = 122 jours), alors que celui des plex, de 1 jour seulement (délai = 110 jours).

 

Statistiques des délais de vente par région métropolitaine – janvier 2017

* Nombre de transactions insuffisant pour produire une statistique fiable

 

Peu de statistiques fiables sont disponibles pour les RMR, sauf au niveau de l’unifamiliale. Sherbrooke a vu son délai de vente augmenter de 28 jours comparé à la même période l’année dernière. Cela est peut-être dû à l’importante hausse de prix enregistrée pour le mois.

Les propriétaires à Montréal et Québec ont eu plus de chance, leur maison se vendant 7 et 6 jours plus rapidement qu’en janvier 2016.

 

Un premier mois de l’année plutôt optimiste

Le mois de janvier n’a donc pas été trop frileux pour l’immobilier cette année. On parle d’augmentation des ventes et des prix, et de diminution des inscriptions et des délais de ventes. Ce sont généralement des signes que le marché se porte bien. Les acheteurs profitent particulièrement de ces conditions favorables en plusieurs endroits, et auront peut-être la « vente » dans les voiles dans les mois à venir.