Marché immobilier au Québec en 2019 - Prix, prévisions, tendances… -
Comparez 3 Courtiers Immobiliers. Trouvez Votre Courtier en 2mins +250 Courtiers Immobiliers Partenaires partout au Québec
  • Merci pour l’excellent service qui nous permet d’entrer en contact avec de bons courtiers.
    On a parlé avec avec 2 d’entre eux et ils semblent compétents. On va faire notre choix sous peu.
    En espérant avoir plus de chance qu’avec DuProprio !

    M. Cloutier
    5 star
  • Très utile de pouvoir comparer les courtiers et de voir leur approche. Cela nous a permis
    de choisir le courtier qui nous semblait le plus compétent pour vendre notre condo et notre
    choix s’est avéré le bon. On a vendu vite et bien !

    P. Vallières
    5 star
  • Très bon service en ligne. Rapide, simple et efficace. J’ai aimé parler avec les courtiers et voir
    leur idée et leurs stratégies pour vendre. Ils semblaient ouverts à négocier
    un peu leur commission donc j’y réfléchis.

    S. Lalonde
    5 star

Marché immobilier au Québec en 2019 - Prix, prévisions, tendances…

18 December 2018,
 0

Le marché immobilier a connu à nouveau une année record au Québec en 2018, et la tendance semble se maintenir pour 2019 !

Après avoir assisté à une année historique en 2017, plusieurs experts se demandaient si le phénomène se reproduirait à nouveau en 2018. Laissez-nous vous dire que ce fut le cas !

Maintenant que 2018 est derrière nous, il est grand temps de se demander ce que 2019 nous réserve. Est-ce que l’augmentation des taux hypothécaires freinera le marché ? Les ventes diminueront-elles et les prix se maintiendront-ils dans les grandes villes de la province ?

C’est la question que nous nous sommes posée. Nous avons donc consulté nos experts et fait de la recherche pour vous faire un résumé des prévisions et tendances à venir sur le marché immobilier au Québec en 2019 !

marche-immobilier-2019-tendances-previsions.

 

Vente de propriétés en 2018 : le plus grand nombre de ventes de l’histoire du Québec !

Selon les dernières statistiques présentées par la FCIQ, le nombre de ventes en 2018 dépassera le cap des 86 000 transactions.

C’est environ 3 400 transactions de plus qu’en 2017, où approximativement 82 600 ventes avaient été enregistrées.

Déjà que 2017 avait été une année historique, 2018 a finalement passé à l’histoire en fracassant à nouveau le record du plus grand nombre de ventes immobilières au Québec !

Ce n’est pas rien, et cela démontre toute la vigueur et la confiance qui règne actuellement sur les marchés. Les taux de chômage sont bas, l’économie va bien et l’accessibilité à la propriété est bonne.

On est dans le vert autant du côté des prix que du côté des nombres de transactions dans la plupart des villes au Québec à la fin 2018.

marche-tendance-evolution-2019.

 

16 trimestres consécutifs de croissance ont été atteints en juillet 2018

 Durant le trimestre d’avril à juin 2018, les chiffres mis de l’avant par la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) démontrent clairement une augmentation significative du nombre de ventes d’environ 6% par rapport à la même période en 2017.

La fin de cette période consistait en le 16e trimestre consécutif où l’on assistait à une croissance des nombres de ventes.

La fin de 2018 s’annonce tout autant spectaculaire, et les prévisions pour le début de 2019 s’annoncent toutes aussi réjouissantes.

C’est seulement la deuxième fois depuis que la FCIQ compile les résultats de vente immobilière au Québec que celle-ci assiste à une croissance aussi soutenue des ventes dans la province.

Durant cette même période, les prix ont continué d’augmenter dans la plupart des villes du Québec.

Seul nuage sur un ciel bleu, l’augmentation de 2% des maisons à l’échelle provinciale constitue la plus petite augmentation depuis 6 trimestres.

croissance-nombre-vente-quebec-2018

 

Le marché immobilier au Canada anglais ralentit, et le marché au Québec continue de croître !

Alors que les records se suivent et se dépassent au Québec, la situation fut un peu moins réjouissante en 2018 dans le reste du Canada anglais.

En Colombie-Britannique notamment, le journal Les Affaires rapporte une baisse marquée de 23% sur le marché immobilier.

En Ontario, cette baisse des ventes se traduit par une diminution de 18%.

Québec demeure encore la province à battre en immobilier au pays et les autres provinces canadiennes ont des croutes à manger en 2019 s’ils veulent dépasser la province francophone.

Le marché de la revente au Québec a en effet connu une augmentation d’environ 5% en 2018, ce qui n’est pas négligeable, surtout tandis que le taux directeur de la Banque du Canada est passé de 0,50% à 1,75%.

Mais qu’en est-il des prix des propriétés au Québec à la fin de 2018 ?

quebec-canada-marche-immobilier-2019

 

Le prix médian d’une maison et d’un condo dans les 5 plus grosses villes du Québec à la fin 2018

Afin de vous donner un portrait global de l’état des prix des maisons et des condos à la fin de 2018, nous avons regroupé dans un tableau les prix médians des maisons et condos des 5 plus grandes villes du Québec.

Comme vous pouvez le voir, les prix sur l’île de Montréal sont largement supérieurs au reste de la province. Le prix médian des maisons y est spécialement très élevé par rapport aux autres villes provinciales.

Québec se démarque par son caractère encore assez abordable. En effet, la région de la Capitale nationale, quoique très populeuse, est très vaste et les prix y sont variés.

Laval, la ville voisine de Montréal, met de l’avant des maisons unifamiliales autour de 330 000$, soit à un prix largement supérieur à Québec pour une population inférieure. C’est en raison de sa forte proximité avec la métropole québécoise que les prix y sont plus élevés.

Voici le tableau des prix médians à la fin de 2018.

 

VILLE PRIX MÉDIAN MAISON PRIX MÉDIAN CONDO
Montréal  475 000$ 309 000$
Québec  245 000$ 191 000$
Laval  330 000$ 230 000$
Gatineau  230 000$ 153 250$
Longueuil  305 000$ 205 000$

*En date du 17 décembre 2018

 

COMPAREZ +20 BANQUES EN 1 SEULE DEMANDE POUR VOTRE PRÊT!

Remplissez le formulaire ci-dessous pour qu’un courtier hypothécaire recommandé magasine pour vous.

 

Le marché immobilier de Montréal continue de se démarquer en 2018

S’il y a une région qui a continué de se démarquer au niveau de l’immobilier au Québec, c’est sans contredit Montréal.

Chaque année, le nombre de mises en chantier est incroyable et bien des gens redoutent que le marché ne puisse soutenir le rythme.

Pourtant, la demande est au rendez-vous, et en 2018, ce fut à nouveau une excellente année pour tous les types de propriétaires à Montréal.

Le nombre de ventes a augmenté significativement dans la région, les prix des condos et des maisons ont augmenté et les délais se sont resserrés.

Montréal fait sans contredit des jalouses. Est-ce que la tendance pourra se poursuivre au cours des prochaines années ?

Selon bon nombre d’experts, il n’y a aucun signe qui démontre que Montréal pourrait connaître un ralentissement marqué sur son marché immobilier au cours de l’année 2019 et même en 2020.

Les copropriétés se démarquent d’ailleurs actuellement par leur forte croissance en termes de nombre de ventes par année.

Néanmoins, les PLEX (5 logements et moins), ont été imbattables et le demeureront encore en 2019 en ce qui a trait à la croissance des prix.

Des guerres d’enchères auront lieu pour les PLEX à Montréal en 2019.

 montreal-quebec-marche-immobilier-2018-2019

 

Des délais de vente en baisse dans la région métropolitaine de Montréal en 2018

Le nombre de ventes augmente dans la région, et les délais de vente sont en baisse. Quoi de mieux ?

Les propriétaires et vendeurs à Montréal ont été extrêmement chanceux en 2018. Le seront-ils autant en 2019 ?

Selon certains analystes, le début de 2019 s’annonce tout aussi explosif que l’a été l’année 2018.

Il est également intéressant de prendre le temps de regarder les plus beaux quartiers où habiter à Montréal (no follow) afin de cibler les endroits qui ont fait fureur en 2018, et qui risque encore d’être des secteurs chauds en 2019.

 

Le marché des condos en pleine santé à Montréal

Les immeubles à condos poussent de partout à Montréal, et certaines personnes craignaient que cette abondance de mise en chantier ait des répercussions négatives en 2018-2019 sur le marché.

Pourtant, c’est exactement le contraire qui se produit.

Le nombre de ventes de copropriétés a augmenté de 15% en 2018, ce qui est incroyable, en plus de voir une demande soutenue qui va se poursuivre encore en 2019.

C’est principalement sur l’île de Montréal que cette croissance a eu lieu au cours de 2018.

Cependant, certains analystes prévoient que c’est maintenant au tour des banlieues de voir un essor des copropriétés dans leurs marchés respectifs, en raison de la demande des baby-boomers.

Ceux-ci veulent actuellement se départir de leur maison, qui demande beaucoup d’entretien, pour obtenir une propriété moins spacieuse, qui demande moins d’entretien et qui est bien située.

Les condos dans la région de Montréal, ce n’est que positif présentement.

 

PRÉVISIONS ET TENDANCES POUR 2019 AU QUÉBEC

 

Maintenant que nous avons analysé les principales statistiques et tendances de fin d’année en 2018, que pouvons-nous projeter de concret quant à l’état du marché immobilier en 2019 ?

Nous avons regroupé ici-bas les principales prévisions et tendances de plusieurs experts provenant de diverses sources, dont notamment : FCIQ, OACIQ, Centris, JRL, La Presse, et plus encore.

 

Le constat global est le suivant : le début de 2019 s’annonce mouvementé et la tendance positive de 2018 va se poursuivre fort probablement pour la première moitié de l’année. L’incertitude est plus forte quant à l’évolution du marché à partir de l’été 2019.

On s’attend également possiblement à d’autres hausses de taux hypothécaires…

Tous les détails ici-bas !

previsions-tendances-2019-quebec

 

Une première moitié de 2019 complètement folle pour la vente de propriétés

 Si vous êtes un acheteur et comptez acheter au début de 2019, dites-vous que vous ne serez pas les seuls.

La peur et l’anticipation d’une éventuelle nouvelle hausse de taux vont pousser les acheteurs à réaliser leur projet d’achat rapidement au début de l’année, prédisent certains analystes.

Il faudra donc s’attendre à une première moitié de 2019 complètement folle, où le nombre de ventes ne devrait pas ralentir par rapport au dernier trimestre de 2018.

Le début de l’année 2019 s’annonce donc très bien, mais quand est-il de la suite des choses ?

 

Prévision : Ralentissement du marché à partir de juin 2019

Ce n’est plus un secret, la banque du Canada souhaite monter ses taux hypothécaires, et si elle le fait réellement en 2019, cela pourrait avoir un impact sur les marchés à compter de la mi- année, soit à partir du début de l’été.

C’est donc à compter de juin 2019 qu’on pourrait possiblement voir les marchés ralentir.

Rien n’est certain cependant, et comme nous vous l’expliquons ci-dessous, il se peut que la Banque du Canada décide de ne pas apporter de hausse à son taux directeur en 2019 dépendamment de certains facteurs.

Prévoyez donc tout de même qu’il soit possible d’assister à un premier ralentissement vers la fin de 2019 si les hausses de taux se poursuivent.

 

Des taux hypothécaires en hausse en 2019 au Canada

Après nous être entretenu avec un conseiller en prêt hypothécaire de la RBC à la mi-décembre 2018, celui-ci nous a révélé que l’objectif que visait la Banque du Canada en 2016 était d’amorcer une hausse des taux hypothécaires pour les ramener autour de 5% d’ici 5 ans.

Déjà, les taux fixes 5 ans sont rendus autour de 3,65%, plus ou moins dépendamment de l’institution financière.

Cela voudrait donc dire que la Banque du Canada viserait 2021 comme date butoir pour amener les taux aux alentours de 5%.

Est-ce toujours leur objectif et est-ce que cela aura effectivement lieu ?

Rien n’est sûr, mais la tendance semble confirmer l’hypothèse.

Cependant, certains facteurs récents ont notamment pu avoir un impact sur le plan de la Banque du Canada, et pourraient freiner les hausses de taux.

 

L’incertitude économique avec la Chine, les États-Unis et les accords mondiaux pourraient freiner l’augmentation des taux hypothécaires

La Banque du Canada augmente ses taux hypothécaires, car l’économie au Canada roule à plein régime et elle doit contrôler son inflation. En 2016, les facteurs d’incertitude étaient plus ou moins nombreux.

Au début de 2019, ils seront nombreux, notamment à cause de l’incertitude économique qui subsiste avec la Chine, les États-Unis ainsi que sur la question des accords mondiaux de libre-échange.

La relation tendue qui existe actuellement à la fin de 2018 entre le Canada et les États-Unis agit comme frein pour les hausses de taux, puisqu’un aboutissement non souhaitable pourrait avoir des conséquences importantes sur l’économie canadienne.

Des hausses de taux sont prévues, certes, mais pas certaines en 2019.

 

Région de Montréal : déjà des prévisions de croissance pour les maisons et condos

Est-ce que Montréal se démarquera encore autant en 2019 qu’elle l’a faite en 2017 et 2018 ?

La réponse semble positive jusqu’à maintenant.

Selon les dernières statistiques de la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ), voici ses principales prévisions en ce qui a trait au marché immobilier dans la région de Montréal.

 

Prévisions sur l’état du marché immobilier à Montréal en 2019

Nombre de ventes : 47 600 (croissance de 2%)

Prix médian d’une maison : 332 000$ (croissance de 4%)

Prix médian d’un condo : 263 000$ (croissance de 3%)

quartiers-montreal-hausse-valeur-maison-condo-2019

 

Marché des condos et des maisons à Québec en 2019 – À quoi s’attendre ?

Québec est la ville qui a actuellement le plus faible taux de chômage dans la province. La RMR de Québec connait également une croissance démographique d’environ 5 600 habitants par année depuis 5 ans, selon les données de Centris.

Il faut également tenir compte de la progression des revenus et de la confiance des consommateurs pour prédire les comportements des marchés à Québec en 2019.

Selon M. Cardinal, de la FCIQ, « on peut s’attendre à une demande légèrement plus soutenue en 2019, mais sans rien de spectaculaire. »

Il y a encore un surplus de condos sur le marché, mais le secteur de l’unifamiliale est en bonne santé.

On prévoit donc une hausse de 1% environ autant pour les copropriétés que les unifamiliales en 2019. On peut donc dire un marché stable.

condo-marche-immobilier.

 

VENTE DE PROPRIÉTÉS AU QUÉBEC EN 2019

Ceux qui se demandent si 2019 sera une bonne année pour la vente de propriétés au Québec, le tableau qui suit vous présente les principaux facteurs à tenir en compte, tant positif que négatif.

Généralement, on s’attend à ce que 2019 soit encore une excellente année pour la vente ET l’achat de propriété au Québec.

FACTEURS POSITIFS FACTEURS NÉGATIFS
Confiance consommateurs sommet historique en 15 ans Fort taux d’endettement des ménages au Québec
Très faible taux de chômage Guerre d’enchères sur l’île de Montréal pour les PLEX (positif et négatif)
Forte demande Taux hypothécaires en hausse
Surévaluation peu fréquente
Stabilité et faible croissance des prix
Hausse du revenu réel disponible

Croissance démographique importante

*Source : FCIQ

 

En consultant un courtier immobilier, vous pourriez obtenir plus de détails et d’informations sur la vente de propriété en 2019.

 

Mises en chantier en 2019 dans la province : une diminution de 10% prévue

Selon certains experts de chez l’APCHQ, les hausses de taux hypothécaires font peur aux entrepreneurs et aux promoteurs dans le monde de l’immobilier, ce qui devrait avoir comme répercussion une diminution des mises en chantier en 2019.

En effet, l’APCHQ prévoit que le nombre de mises en chantier dans la prochaine année pourrait diminuer jusqu’à 10%.

Mises en chantiers en 2018 (estimation) : 48 500

Mises en chantiers en 2019 (prévision) : 43 500

Cette prédiction de l’APCHQ n’est pas certaine, cela étant dit, mais exprime la réalité changeante du marché dans une période de hausse de taux hypothécaires. Certains promoteurs et experts sont cependant en désaccord et pensent que la demande est encore au rendez-vous et que les mises en chantier ne baisseront pas en 2019. Qui dit vrai ?

mise-en-chantier-2019

 

 

Les villes de banlieues près de Québec et Montréal auront la cote en 2019 – Record de ventes 2019

Alors qu’on vient à peine de souligner le nouveau record historique de ventes de propriétés au Québec en 2018, il se pourrait bien que 2019 batte ce record selon de nombreux experts.

Certaines prévisions établissent le nombre de transactions immobilières en 2019 à 87 650, soit encore plus élevé qu’en 2018.

Il est également important de noter que les villes de banlieues près de Québec, et surtout Montréal, devraient avoir particulièrement la cote en 2019.

L’île de Montréal a fait les manchettes au cours des dernières années, mais c’est maintenant au tour des banlieues d’avoir la vedette.

Les secteurs de Brossard, Vieux-Longueuil, Saint-Lambert, Boucherville et compagnie seront désormais des points chauds sur la Rive-Sud où les nombres de ventes devraient augmenter significativement en 2019.

 villes-banlieues-quebec-montreal-ont-la-cote-2019

 

Acheter une maison en 2019 – La réalité du marché

Pour ce qui est des acheteurs, le marché immobilier, à votre avantage depuis 2010, commence peu à peu à pencher à nouveau vers les vendeurs. Pourquoi ?

Les taux hypothécaires ont augmenté en 2018, et risquent d’augmenter à nouveau en 2019. Les prix des propriétés ont également été en hausse au cours de la dernière année et progresseront encore (selon certaines tendances) de 3% d’ici 12 mois.

À l’échelle provinciale, le prix médian d’une maison est désormais de 257 000$. La réalité du marché est désormais un peu différente d’il y a 2-3 ans, mais il n’en demeure pas moins qu’historiquement parlant, nous sommes encore dans une phase où il est extrêmement avantageux d’acheter.

 

Les RMR qui seront à l’avantage des acheteurs en 2019 sont :

  • RMR de Québec
  • RMR de Saguenay
  • RMR de Sherbrooke
  • RMR de Trois-Rivières

 

Les RMR qui seront à l’avantage des vendeurs en 2019 sont :

  • RMR de Montréal
  • RMR de Gatineau

 

Ces données de la FCIQ peuvent cependant changer selon l’évolution de l’offre et la demande en cours d’année.

Néanmoins, en résumé, le marché immobilier en 2019 demeurera en excellente santé et sera autant à l’avantage des vendeurs que des acheteurs au Québec.

 

Comparez 3 courtiers immobiliers de votre secteur pour vendre votre maison en 2019

 

Que vous désiriez acheter ou vendre une propriété en 2019 au Québec, il n’y a pas de stratégie plus efficace pour réaliser votre projet avec succès que de le faire avec un courtier immobilier !

Ce n’est pas pour rien qu’encore la très grande majorité des transactions passent par l’entremise d’agents immobiliers au Canada. Ce sont des experts qualifiés qui savent ce qu’ils font et qui sont en mesure de vous faire économiser du temps et de l’argent.

Au lieu de perdre votre temps à courir d’une agence à l’autre pour parler à différents courtiers, simplifiez-vous la vie et faites comme des dizaines de milliers de Québécois : remplissez notre formulaire gratuit pour comparer rapidement 3 courtiers immobiliers de votre région !

Qu’avez-vous à perdre ? C’est sans frais, sans engagement, et vous avez la flexibilité de comparer les tarifs et compétences de plusieurs experts.

C’est la nouvelle façon de magasiner son courtier en 2019 au Québec !

comparer-3-courtiers-immobiliers-quebec