Courtier immobilier résidentiel ou commercial - Les différences

Vous Vendez ou Achetez une Maison ou un Condo?
Comparez 3 Stratégies des Meilleurs Agents Immobiliers de Votre Région via un Simple Formulaire Web!

Comparez: % de Commission, Personnalité & Service

Comparez 3 Agents Immobiliers

Remplissez le formulaire ci-dessous et 3 Courtiers IMMOBILIERS vous feront une Proposition. Comparez: Commission, Service & Personnalité

+250

Courtiers Partenaires

Courtier immobilier résidentiel ou commercial - Les différences

10 September 2022,
 Off

Prêt à vendre ou à acheter une propriété avec un courtier immobilier.

Devez-vous faire appel au courtier immobilier résidentiel ou commercial ? Recevez-vous le même service en travaillant avec l’un ou l’autre ? Ne doivent-ils pas répondre aux mêmes exigences ? 

Il est tout à fait légitime de soulever plusieurs questionnements. Dans le but de vous aider à faire un choix judicieux pour réaliser votre transaction immobilière, nous répondons pour vous à la question suivante :

 

Quelles sont les différences entre le courtage immobilier résidentiel et commercial ?

residentiel commercial

Le courtage immobilier, ça consiste en quoi ?

Le courtage immobilier définit la profession du courtier, dont le travail est de dénicher la propriété de vos rêves ou à l’inverse, de trouver l’acheteur parfait pour prendre possession de votre bien. 

Sachez qu’il s’agit d’une industrie hautement réglementée !

D’ailleurs, l’organisme d’autoréglementation du courtage immobilier du Québec (OACIQ) est l’entité responsable d’encadrer le travail des courtiers afin de vous protéger vous, le public par la loi mise en place.

Plus précisément, le courtier immobilier est un travailleur autonome agissant à titre d’intermédiaire entre l’acheteur et le vendeur. 

Que ce soit pour vendre ou acheter, la relation d’affaire entretenue avec le courtier immobilier doit être scellée par l’utilisation d’un contrat de courtage. 

Il est important de savoir qu’il est dorénavant interdit pour un courtier immobilier de représenter à la fois l’acheteur et le vendeur.

courtage immobilier

Le courtage résidentiel et commercial au Québec

Le courtage résidentiel est généralement la première étape pour entrer dans le milieu de courtage, suite auquel, les courtiers se spécialisent dans le commercial. 

Savez-vous que pour pouvoir pratiquer dans le secteur résidentiel et commercial, il est obligatoire de passer un examen pour obtenir le permis de pratique, et ce, dans chaque champ de pratique ?

Pourquoi se fermer des portes ? 

Alors que la plupart des courtiers immobiliers au Québec sont spécialisés dans le secteur résidentiel, ce sont la majorité des titulaires de permis qui sont autorisés à réaliser autant des transactions résidentielles que commerciales.

Catégories de permis de courtage

Détenteur de permis

Résidentiel

6 908

Commercial

205

Résidentiel et commercial 

9 418

Total

17 362

*Nombre de titulaires de permis au 10 septembre 2022.*

(Source : OACIQ)

Pourquoi sont-ils divisés ? C’est simple, chaque secteur possède des particularités et nécessite le développement d’aptitudes qui leur sont propres.

À commencer par le type de propriétés ! Effectivement, tout dépendamment de la propriété que vous souhaitez vendre ou acheter, vous devez vous diriger vers le bon courtier.

TYPES DE PROPRIÉTÉS

RÉSIDENTIELLES

COMMERCIALES

Appartement / Condo

Immeuble à revenus

Chalet

Bâtiments industriels

Loft / Studio

Bâtiments et bureaux commerciaux 

Maison : à étages, paliers, plain-pied et mobile

Fonds de commerce

Villa

Terres et terrains

Propriété à revenus

Fermes

Mis à part la différence entre les biens immobiliers transigés, il existe de nombreuses différences d’obligations du courtier entre chaque secteur.

courtage commercial

Les différences entre le courtier immobilier résidentiel et commercial !

Légalement, il n’existe pas de différences concernant les obligations déontologiques. 

Toutefois, sur le terrain, il y a des différences au niveau pratique qui expliquent l’emprunt de deux voies soit, le résidentiel et le commercial. 

Les voici : 

 

L’autorisation de pratique 

Afin de pouvoir pratiquer le métier de courtier immobilier, il est essentiel de suivre un programme de formation reconnu par l’OACIQ. À l’étape de l’inscription, il faut choisir entre le courtage résidentiel ou commercial. 

Le parcours typique est de débuter par la formation résidentielle, suivie par la commerciale.

2 formations et 2 examens de pratique !

Pour obtenir le permis de pratique, les examens de certification de l’OACIQ valident le niveau de compétence du courtier à en devenir, encore une fois, selon le secteur concerné. 

Avant de conclure une entente avec un courtier, assurez-vous qu’il est en règle en possédant les accréditations requises. 

 

La confidentialité 

Une transaction commerciale engendre généralement le partage d’une grande quantité d’informations financières. 

Malgré le fait que toutes les parties d’une transaction immobilière résidentielle ont droit à la confidentialité, le secteur commercial entreprend des mesures plus poussées.

C’est-à-dire, qu’il n’est pas rare de voir l’utilisation d’une entente de confidentialité dûment signée. 

 

La transmission d’informations et la collaboration avant tout 

Pas d’exclusion dans le domaine du courtage, tout courtier doit collaborer avec un autre courtier qui en fait la demande.

À une exception près ! Le vendeur d’un bien commercial peut refuser de transmettre certaines informations financières relatives à son commerce ou à son immeuble à revenus.  

S’il craint que certaines données soient transmises à un compétiteur, il est possible d’utiliser une entente de confidentialité.

 

Le secteur d’activité 

Le courtage immobilier englobe 3 secteurs d’activité :

#1. Le courtage immobilier résidentiel 

#2. Le courtage immobilier commercial 

#3. Le courtage hypothécaire 

Dans le cas du courtage immobilier, la Loi sur le courtage immobilier doit être respectée dans tous les types de transactions. 

Plus précisément, le permis résidentiel permet de transiger des immeubles à revenus de 5 logements et moins, ainsi que tous les types de propriétés et terrains résidentiels.

Du côté du permis commercial, ce sont bien plus que des propriétés qui se transigent, car la plupart du temps, il est question de vendre également une entreprise.

Le courtier immobilier doit non seulement être en mesure d’évaluer la valeur marchande du bien immobilier, mais de posséder des connaissances dans le milieu des affaires, toutes industries confondues. 

 

La visite de l’immeuble 

Le principe de visite dans le résidentiel est à l’inverse de celui du commercial. En effet, les étapes du processus d’achat ne sont pas dans le même ordre et ne s’opèrent pas pour les mêmes raisons. 

Résidentiel : Suite à un intérêt par rapport à une maison unifamiliale, vous planifiez une visite des lieux. Suite à la visite, vous évaluez votre intérêt et le prix pour ensuite soumettre une offre d’achat.

Vous n’achetez pas sans avoir vu !

Commercial : Ici, c’est plutôt l’investissement et la rentabilité qui penchent dans la balance. Suite à l’évaluation des chiffres et de certains documents, vous soumettez une offre d’achat.

L’acceptation de cette offre permet ensuite la visite des lieux. 

Ce fonctionnement permet de vous concentrer sur l’aspect essentiel de la transaction en plus d’éviter de déranger les locataires inutilement, dans le cas d’un immeuble locatif. 

 

Formulaires obligatoires et recommandés par l’OACIQ

Il existe une différence fondamentale au niveau de l’obligation des formulaires. 

Contrairement au résidentiel, le commercial ne requiert pas obligatoirement l’utilisation des formulaires édités par l’OACIQ. Il ne s’agit que d’une simple recommandation, les documents sont donc laissés à leur disposition.

À ce moment-là, les courtiers peuvent utiliser leur propre formulaire. Il faut savoir que ces formulaires doivent répondre à certaines exigences et contenir certaines informations : 

 

Annulation de la promesse d’achat 

Une plus grande flexibilité accordée au secteur commercial. 

Il possède une période de vérification diligente dont ne bénéficie pas le secteur résidentiel. L’acheteur se voit ainsi procéder à l’analyse des différents documents financiers. S’il n’est pas satisfait des chiffres, de l’état des lieux ou du zonage, il a la possibilité de se retirer de la transaction. 

Un délai de vérification absent au résidentiel. 

 

La mise en marché de l’immeuble mis en vente 

Vendre une propriété résidentielle ou commerciale, les techniques de mise en vente ne sont pas les mêmes. 

Alors que le secteur résidentiel entreprend une route plus populaire dont la pancarte et la publication web, le secteur commercial favorise une approche plus personnalisée. 

Puisqu’il vise généralement un bassin d’acheteurs plus niché, les appels de proposition et les « pitch » de vente sont privilégiés. C’est à ce moment que l’importance du réseau de contacts entre en jeu. 

Malgré le fait que le métier de courtier immobilier englobe à la fois le secteur résidentiel et commercial, les compétences, les étapes du processus de vente et les méthodes de travail distinguent bien les deux spécialités. 

immeubles condos

Pourquoi travailler avec un courtier immobilier pour réaliser une transaction ?

Est-ce vraiment intéressant de passer par un courtier ? 

Bien évidemment ! Peu importe le type de propriété en jeu, le courtier immobilier amène l’expérience transactionnelle à un tout autre niveau. 

Voici de quelle manière :

 

Au Québec, le courtier immobilier facilite la transaction, il fait épargner du temps et épargner de l’argent grâce à son talent de négociateur. 

Il vous sert de guide tout au long du processus, tout en vous faisant profiter de son carnet de contacts.

 

Une ressource inestimable pour toute transaction immobilière !

travailler courtier immobilier

Est-ce obligatoire d’être lié sous contrat avec un courtier pour vendre ou acheter ?

Se prémunir des services d’un courtier immobilier peut bien évidemment vous être utile. Par contre, il faut savoir que, non, vous n’êtes pas dans l’obligation de recourir à ses services. 

Avec ou sans courtier, la transaction peut avoir lieu. En tant que propriétaire ou futur acheteur, vous avez toujours le choix d’acheter ou de vendre sans l’usage d’un intermédiaire.

Il est toutefois prioritaire de reconnaître les nombreux avantages de profiter d’une grande expertise.

Dans les deux cas, il s’agit d’un choix valide !

vendre acheter

Comment bien choisir un courtier immobilier pour vous accompagner ?

La confiance est la clé du succès ! 

Ne signez un contrat de courtage que si vous vous sentez en confiance. Dans le cas contraire, vous risquez de vivre un processus d’achat ou de vente long et pénible. 

Pour prendre une bonne décision, basez-vous sur ces différents aspects :

Travaillez avec un courtier immobilier passionné et réputé !

Résidentiel ou commercial : contactez un courtier immobilier de votre secteur !

Soumissions Courtiers est votre allié pour tous types de transactions immobilières. 

Pour acheter ou vendre, faites affaire avec l’un de nos partenaires qualifiés près de chez vous. 

Pour recevoir l’offre de service de 3 courtiers immobiliers pour lesquels votre secteur n’a plus de secrets.

#1. Remplissez le formulaire 

#2. Comparez les offres reçues

#3. Faites le meilleur choix pour vous

C’est simple, gratuit et sans aucune répercussion si vous changez d’avis.

 

Laissez-vous guider vers votre nouvelle propriété !

choisir courtier immobilier