Comment devenir courtier immobilier au Québec ? Quelle formation & certification ?
Comparez 3 Courtiers Immobiliers. Trouvez Votre Courtier en 2mins +250 Courtiers Immobiliers Partenaires partout au Québec
  • Merci pour l’excellent service qui nous permet d’entrer en contact avec de bons courtiers.
    On a parlé avec avec 2 d’entre eux et ils semblent compétents. On va faire notre choix sous peu.
    En espérant avoir plus de chance qu’avec DuProprio !

    M. Cloutier
    5 star
  • Très utile de pouvoir comparer les courtiers et de voir leur approche. Cela nous a permis
    de choisir le courtier qui nous semblait le plus compétent pour vendre notre condo et notre
    choix s’est avéré le bon. On a vendu vite et bien !

    P. Vallières
    5 star
  • Très bon service en ligne. Rapide, simple et efficace. J’ai aimé parler avec les courtiers et voir
    leur idée et leurs stratégies pour vendre. Ils semblaient ouverts à négocier
    un peu leur commission donc j’y réfléchis.

    S. Lalonde
    5 star

Comment devenir courtier immobilier au Québec ? Quelle formation & certification ?

12 August 2016,
 0

La profession de courtier immobilier vous intéresse ? Depuis 2013, obtenir un permis de pratique exige la réussite d’un cours de formation de base et de l’examen de l’OACIQ (Organisme d’autoréglementation du courtage immobilier du Québec). Sachez tout ce qu’il y a à savoir en lisant ce qui suit…

En quoi consiste la formation d’un courtier immobilier ?

La formation d’un courtier immobilier se compose de trois volets :

  • Une formation collégiale de base obligatoire ;
  • Après réussite du cours, un examen de certification de l’OACIQ ;
  • Ajout d’un champ de pratique : résidentiel, commercial, copropriétés, etc. (optionnel).

Les candidats choisissent entre deux orientations : une spécialisée en courtier immobilier ou hypothécaire et l’autre dirigée vers la pratique de la profession en tant que dirigeant d’agence ou travailleur autonome.

Avant de choisir le collège (Cégep) et le programme qui vous convient, assurez-vous que ces derniers soient reconnus et approuvés par l’OACIQ. Communiquez avec les établissements d’enseignement ou l’OACIQ à propos du nombre d’heures de formation. La plupart des formations occupent une période d’environ un an.

Comment devenir courtier immobilier

Les établissements suivants offrent la formation collégiale de base en courtage immobilier :

  • Cégep François-Xavier Garneau (Québec) ;
  • Cégep de Thetford Mines (Chaudière-Appalaches) ;
  • Cégep de Matane, Groupe Collégia (Gaspésie – Îles-de-la-Madeleine) ;
  • Cégep régional de Lanaudière (Lanaudière) ;
  • Cégep de Saint-Jérôme (Laurentides) ;
  • Collège de l’immobilier du Québec, CIQ (Laval, Brossard, Montréal) ;
  • Institut Teccart (Brossard et Montréal) ;
  • Cégep de Trois-Rivières (Mauricie) ;
  • Cégep Édouard-Montpetit (Longueuil) ;
  • Académie de l’entrepreneuriat (Saint-Hubert et Montréal) ;
  • Champlain Regional College (Saint-Lambert) ;
  • Cégep de Saint-Hyacinthe (Saint-Hyacinthe) ;
  • Collège de Maisonneuve (Montréal) ;
  • Collège Lasalle (Montréal) ;
  • Cégep André-Laurendeau (Montréal) ;
  • Collège d’enseignement en immobilier (Montréal) ;
  • Cégep John-Abbott (Montréal) ;
  • Institut de formation Stellium (Montréal) ;
  • Collège Canada (Montréal) ;
  • Collège Herzing (Montréal) ;
  • Cégep de l’Outaouais (Gatineau) ;
  • Cégep de Chicoutimi (Saguenay Lac-Saint-Jean).

Source : Organisme d’autoréglementation du courtage immobilier du Québec (OACIQ)

 

Le diplôme d’un courtier immobilier est de type AEC (Attestation d’études collégiales). Les courtiers qui souhaitent développer leurs acquis poursuivent leur formation en la complétant d’études universitaires.

L’UQÀM, notamment, présente un programme de certificat en immobilier. L’Université Laval, quant à elle, tient un programme de certificat en gestion urbaine et immobilière.

Saviez-vous que l’OACIQ est disponible pour répondre à vos questions concernant la profession ? Le Centre Info OACIQ met à votre disposition des agents d’information qui sont là pour vous conseiller et vous orienter dans votre démarche d’attestation.


 

Comparez 3 Courtiers

Remplissez le formulaire ci-dessous et 3 Courtiers IMMOBILIERS vous feront une Proposition. Comparez: Commission, Service & Personnalité

 

Quelles qualités dois-je montrer pour devenir courtier immobilier ?
La profession de courtier immobilier se révèle bien plus complexe que l’habituelle image du « revendeur de maisons ». Le travail de courtier immobilier touche à de nombreux aspects : marketing et entrepreneuriat, conseils de vente et légaux, analyse de documents légaux, voire psychologie relationnelle et gestion du stress.

 

  • La relation avec le client nécessite de la confiance en soi, une grande capacité d’écoute et un talent de vulgarisateur

La relation client figure parmi les aspects les plus importants du métier de courtier immobilier. En effet, ce dernier établit une communication entre l’acheteur et le vendeur (ou le propriétaire et le locataire). Son but principal réside en la satisfaction de ses clients ; ceux-ci, grâce à sa présence, doivent obtenir la meilleure part possible du contrat.

Il doit les conseiller et les informer à propos de leurs possibilités de vente et des caractéristiques légales à respecter, notamment. Un bon courtier immobilier fait également profiter ses clients de ses connaissances en leur expliquant clairement et facilement le processus de vente, les étapes et les options qui s’offrent à eux.

De plus, comme vendre ou acheter une propriété représente une des transactions les plus importantes d’une vie, les clients se trouvent évidemment soumis à une bonne dose de stress. Un courtier immobilier doit également savoir les rassurer par ses conseils, ce qui inclut d’être à leur écoute et de répondre à leurs questions.

 

  • Le courtier doit détenir des qualités de gestionnaire d’entreprise : autonomie, organisation, image professionnelle et gestion du stress

Trouver et choisir votre courtier immobilierQu’il travaille à l’intérieur d’un cabinet de courtiers ou en tant que travailleur autonome, un courtier immobilier s’avère être un gestionnaire hors pair. Il est son propre patron : il décide de ses horaires de travail, son sens de l’organisation doit donc se révéler actif.

Un courtier immobilier gère ses clients et sa rémunération se détermine en fonction des ventes réalisées. Un courtier bâtit un réseau de clients notamment grâce à une bonne image professionnelle, à l’instar des travailleurs en marketing.

Un courtier gère son stress efficacement. Respecter les échéances s’avère parfois difficile et les horaires de travail, quant à elles, sont variables.

 

  • Savoir collaborer : relations avec les autres courtiers et professionnels du monde immobilier

Un courtier immobilier se trouve autant en relation avec les clients qu’avec les autres courtiers. Dans ce milieu, l’entraide est de mise.

En effet, un courtier immobilier collabore fréquemment, en situation de vente, par exemple, avec les courtiers des acheteurs. Il doit s’informer qu’une propriété n’est pas déjà soumise à un contrat de courtage avec un autre courtier, notamment. La collaboration se révèle au cœur du principe de faire passer les priorités de l’acheteur avant les siennes.

La collaboration s’exprime également dans la nécessité, pour un courtier immobilier, de se bâtir un réseau de contacts. La vente ou l’achat d’une maison exige la présence et l’intervention de nombreux professionnels, qui vont de l’inspecteur en bâtiment, au notaire, en passant parfois par les spécialistes de la rénovation. Être en mesure de diriger ses clients vers des professionnels fiables qui ont réalisé leurs preuves dans le milieu se révèle toujours profitable pour un courtier immobilier.

 


Vous êtes à la recherche d’un courtier immobilier, mais vous ne savez pas par où commencer. Remplissez le formulaire dès maintenant et obtenez gratuitement trois soumissions de courtiers immobiliers dans votre région.

De plus, comme notre plateforme de recherche comprend autant des courtiers travaillent en agence que des courtiers travailleurs autonomes, vous avez l’occasion de comparer efficacement les offres.


 

Quelles sont les principales tâches et responsabilités d’un courtier immobilier ?

Un courtier immobilier est un professionnel polyvalent. Son rôle consiste essentiellement à offrir à ses clients une transaction immobilière optimale. Pour se voir réaliser, cette tâche demande de nombreuses capacités — qui vont des connaissances en économie et en droit, à la rédaction et à la capacité de médiation.

En gros, le courtier immobilier s’occupe de tous les aspects de la transaction. Comme l’OACIQ le résume, « choisir un courtier, c’est s’offrir un service clés en main ! »

 

  • Étudier et connaître le marché immobilier : lois, chiffres et principes légaux

La formation de base du courtier lui donne accès à une compréhension aiguë des principes du marché immobilier. Il en étudie d’ailleurs constamment les tendances économiques et le dynamisme actuel : qu’est-ce qui influence la vente d’une maison dans tel ou tel quartier ? Comment accélérer la vente d’une propriété ? En ce sens, le courtier doit entretenir des connaissances en économie.

 

  • Vendre ou acheter une propriété : évaluer la propriété, analyser les documents, faire office de médiateur

Lors de la vente ou de l’achat d’une propriété, le courtier immobilier remplit plusieurs rôles. Il doit :

Renseigner le client sur la valeur marchande et le prix de sa propriété. Pour ce faire, le courtier évalue le prix d’une maison en étudiant ses aspects : année de construction, état, analyse des comparables, etc. Il s’occupe également de l’ensemble des visites – gestion des appels et des horaires, tour de la maison, offrir des renseignements d’un pro de l’immobilier, etc.

De plus, il a accès à un ensemble de sites Web (certains réservés uniquement aux professionnels de l’immobilier) où il affiche les maisons en vente. Son objectif consiste à offrir la plus grande visibilité possible à ses clients. De même, lorsque des clients souhaitent acheter une propriété, le courtier leur fait profiter de son accessibilité à des banques de données professionnelles du marché de l’immobilier.

 

  • Analyser des documents légaux (registre foncier, prêt, etc.) 

Les documents légaux relatifs à l’achat ou la vente d’une maison s’avèrent plutôt intimidants – ils vont de la taxe foncière à la Déclarations du vendeur sur l’immeuble en passant par la promesse d’achat et bien plus encore. Le courtier doit renseigner ses clients sur la nature de ces documents, leurs signification et objectif, etc. Il guide également les clients à travers la rédaction — son français écrit doit donc être irréprochable —, la lecture et l’analyse des documents juridiques.

Détenir des connaissances en médiation, faire preuve d’imagination et de coopération. En effet, lors d’une impasse entre deux parties, il évoque l’ensemble des solutions possibles et se montre un excellent négociateur.


 

Expertises et spécialités d’un courtier immobilier

Au fil de sa carrière, un courtier immobilier se spécialise dans le domaine de son choix. La spécialisation lui permet en effet de bâtir sur ses acquis et de parfaire sa pratique. Une connaissance poussée d’un marché bien précis lui donne accès à l’excellence en matière de conseils. Ainsi, ses clients bénéficient d’un prix de vente optimal, en plus d’une expérience facile et rapide.

Quelques types de spécialisation :

  • Copropriétés (condos) : le marché des copropriétés présente ses caractéristiques distinctes : frais de copropriété, aspects légaux particuliers (copropriété divise et indivise, règlement de l’immeuble, fonds de prévoyance, syndicat de copropriétaires, convention d’indivision) ;
  • Maison, maison de luxe : les propriétaires de maison se voient confrontés à des défis différents lorsque vient le temps d’acheter ou de vendre leurs propriétés. Comment en déterminer le prix de vente ? Quel est le prix des comparables dans le quartier ? À quoi ressemble le marché immobilier concernant leur type de propriété ?;
  • Maison ancestrale : pour ce type de maison, certains règlements bien précis (municipaux, pour la plupart) en dictent la gestion. Dans certains cas, des subventions pour rénovations sont accordées. De plus, certains acheteurs apprécient les informations historiques à propos de la propriété. Parfois, une recherche dans les archives attise l’intérêt d’acheteurs potentiels. Bref, un courtier se doit d’être au fait de l’ensemble de ces informations et possibilités ;
  • Commercial: le marché immobilier commercial s’avère très différent des possibilités résidentielles. Les clients ne poursuivent pas les mêmes objectifs, ne s’informent pas des mêmes caractéristiques. Les documents légaux touchent à d’autres aspects de la propriété : ventes, profits, clientèle, etc.

 

Quelles certifications démontrent l’expertise des courtiers immobiliers ?

Logo OACIQLes certifications en matière de courtage immobilier permettent aux courtiers de prouver qu’ils possèdent toutes les connaissances et l’expertise nécessaires pour effectuer leur travail. Elles sont en quelque sorte un gage d’efficacité et de professionnalisme.

 

La certification de l’OACIQ — Organisme d’autoréglementation du courtage immobilier au Québec — délivre le permis de courtage immobilier, qui démontre que le courtier immobilier a réussi son cours de courtage ainsi que l’examen de l’ordre. Le courtier connaît et applique l’ensemble des aspects de la Loi sur le courtage immobilier, notamment.

L’OACIQ fait figure de leader en matière de protection du public dans le domaine du courtage immobilier. Parmi les efforts de l’OACIQ pour remplir ses objectifs, on nommera la formation dorénavant obligatoire des courtiers immobiliers.

L’OACIQ existe officiellement depuis 2010, mais ses origines remontent à 1954. Son ancêtre, la Corporation des courtiers en immeubles de la province de Québec, a été créée le 13 janvier 1954. Depuis, une série de lois et de réglementations ont été élaborées afin de protéger autant le public que la profession. L’OACIQ en est la fière gardienne.

La certification QSC (Qualité du service à la clientèle) permet d’informer le public à propos de l’indice de satisfaction de la clientèle d’un courtier en particulier. En effet, leur répertoire indique le taux de satisfaction ainsi que quelques commentaires et avis.


 

À la recherche d’un courtier immobilier ? Soumissions Courtiers vous aide à prendre une décision éclairée

Soumissions Courtiers est une plateforme Web de recherche de courtiers immobiliers. Notre réseau comprend autant des courtiers immobiliers travaillant en cabinets ou en agences que des travailleurs autonomes. Ainsi, notre diversité vous permet de trouver le courtier qu’il vous faut.

Un courtier immobilier, c’est un professionnel du marché à vos côtés lors de la plus importante transaction de votre vie. Économisez des milliers de dollars grâce à son expertise.

Obtenez trois soumissions simplement en remplissant le formulaire et comparez les offres dans votre région :

  • Courtiers immobiliers à Montréal ;
  • Courtiers immobiliers à Québec ;
  • Courtiers immobiliers à Laval ;
  • Courtiers immobiliers à Longueuil ;
  • Courtiers immobiliers dans les Basses-Laurentides ;
  • Courtiers immobiliers dans Lanaudière ;
  • Etc.

 

Comparez 3 Courtiers

Remplissez le formulaire ci-dessous et 3 Courtiers IMMOBILIERS vous feront une Proposition. Comparez: Commission, Service & Personnalité