L'Histoire perso de mes maisons – Confession d’un vendeur et acheteur de Charlesbourg -
Comparez 3 Courtiers Immobiliers. Trouvez Votre Courtier en 2mins +250 Courtiers Immobiliers Partenaires partout au Québec
  • Merci pour l’excellent service qui nous permet d’entrer en contact avec de bons courtiers.
    On a parlé avec avec 2 d’entre eux et ils semblent compétents. On va faire notre choix sous peu.
    En espérant avoir plus de chance qu’avec DuProprio !

    M. Cloutier
    5 star
  • Très utile de pouvoir comparer les courtiers et de voir leur approche. Cela nous a permis
    de choisir le courtier qui nous semblait le plus compétent pour vendre notre condo et notre
    choix s’est avéré le bon. On a vendu vite et bien !

    P. Vallières
    5 star
  • Très bon service en ligne. Rapide, simple et efficace. J’ai aimé parler avec les courtiers et voir
    leur idée et leurs stratégies pour vendre. Ils semblaient ouverts à négocier
    un peu leur commission donc j’y réfléchis.

    S. Lalonde
    5 star

L'Histoire perso de mes maisons – Confession d’un vendeur et acheteur de Charlesbourg

28 February 2017,
 0

 

 

Je prends un petit moment pour vous raconter mon histoire. Je ne suis pas là pour diaboliser les Duproprio de ce monde ni pour idolâtrer les courtiers… mais le mien à l’époque a travaillé fort.

Le tout débuta par un désir d’agrandir (un classique quoi) car nous avions un petit dernier qui était le 3e enfant. Nous habitions dans un petit jumelé de Charlesbourg, avec des chambres en garde-robe.

Nous avons pris la décision de commencer les démarches pour changer. Décidé d’acquérir une « vraie » maison unifamiliale, nous étions emballés par le projet. Comme plein de gens naïfs, nous pensions que nous pouvions gambader main dans la main et que ce serait une activité splendide de choisir sa nouvelle maison.

Euh… pas vraiment. Je m’explique.

Nous avions dès le départ pris un courtier car nous pensions qu’il serait utile pour nous car le marché change vite. Notre courtier connaissant toutes les fluctuations du marché, il nous a conseillé sur notre prix de vente qui fut beaucoup plus haut que ce qu’on aurait pu penser demander. Notre courtier connaissait la valeur marchande de ce jumelé pour “premier acheteur”. Il avait même évalué une durée approximative pour la vente et visa juste. De notre côté, nous avions payé vraiment pas cher dans le passé et nous avions fait plein de rénovations. Il aurait été difficile de faire nous-mêmes des comparatifs pour le prix à annoncer, de même que des prévisions de temps.

Le plan de notre courtier était clair, et il savait que notre prix n’empêcherait pas de vendre car les délais du marché pour ce genre de plage de prix étaient relativement rapides. Il avait vu juste, en quelques semaines, nous étions dans un jumelé vendu sans condition de financement avec une prise de possession dans quelques mois. Tout cela sans faire faire mille visites et on voyait le travail qu’il faisait lors des visites pour mettre notre maison en valeur sans compter les trucs aussi qu’il donne pour que nous soyons préparés avant. Qu’est-ce qu’on peut demander de mieux?

Et…. c’est là que ça se corse pour nous…

Nous pensions que le plus dur était fait et que nous volerions d’une maison à l’autre en faisant une petite traînée de poussière magique…. non!  En fait, je vais vous mettre ça simple. Le principe d’une famille qui veut se choisir une belle maison parfaite a automatiquement fait que nous avions DIX MILLES CRITÈRES!!!

Comparez 3 Courtiers

Remplissez le formulaire ci-dessous et 3 Courtiers IMMOBILIERS vous feront une Proposition. Comparez: Commission, Service & Personnalité

 

Essayez de trouver une maison rencontrant les 10,000 critères sans pas le budget d’une vedette d’Hollywood. Je peux donc vous donner des exemples de critères importants pour une famille:

  • Être assez grande… Keching $
  • Avoir une belle cour pour que les enfants jouent … Keching $
  • Être dans un beau quartier pour la sécurité des enfants… Keching $
  • Être très près de la garderie du dernier… Keching $
  • Être très près de l’école primaire du deuxième… Keching $
  • Être stratégiquement situé pour l’arrêt de bus du secondaire pour l’année prochaine pour le plus vieux… Keching $
  • Être dans une maison sans rénovations à faire car nous devons nous occuper de 3 enfants… Keching $
  • S’entendre avec un vendeur avec qui les dates de prise de possession concordent… tic-tac, tic-tac…
  • S’organiser pour que la cour tombe sur le bon point cardinal pour voir le soleil l’été… Keching $
  • Faut éviter les cas louches du genre, maison de suicidé, reprise de finance pas de garantie, maison de fumeur… Keching $
  • Faut éviter certaines maisons des quartiers récents, bizarrement celles à vendre sont à 40 pieds d’une tour à haute-tension… bizarre non? Keching $
  • Éviter toutes celles trop proches du coin de rue et du boulevard pour la vitesse des voitures car les enfants jouent dans la rue… Keching $
  • Est-ce que le voisinage contient des enfants du même âge? Keching $
  • Quelle est la fourchette de prix des taxes municipales, en grossissant nous augmentons nos taxes substantiellement… Keching $$$
  • Faire une petite enquête si c’est trop beau, pour savoir qu’est-ce qui cloche… Savez-vous quoi? Y’a toujours quelque chose… Keching $
  • Il y a-t-il une servitude sur le terrain qui empêche d’utiliser la cour pour un cabanon ou autre? Keching $
  • Ha j’oubliais. En bas âge, les enfants doivent avoir des chambres proches de la chambre des parents. Plusieurs maisons ont une chambre au deuxième ou deux, et les autres ont été créées au sous-sol après. Donc, deux étages séparent les petits des grands, ça ne marche pas… Keching $ Keching $
  • Quand on a des petits, on peut décider de ne pas acheter une maison simplement par manque de rangement, manque de garde-robes… Keching $

C’est pas mal moins le fun que prévu… Keching $ Keching $ Keching $ Keching $

Comme vous pouvez le constater, nous avons « fait suer » le courtier qui a dû faire beaucoup de recherche pour éviter qu’on visite trois milles maisons. À chaque visite, selon nos remarques, il pouvait s’ajuster pour le choix des autres visites. Et on faisait du chemin comme ça. À un moment donné, il a même dû jouer au psychologue pour nous remonter le moral car nous n’avions plus l’air très motivés à chercher, ce qui était essentiel car la maison est vendue de notre côté.

Un bon jour, nous avons trouvé une superbe maison très près de tout qui répondait à 99% de nos 10,000 critères. Le couple était gentil et nous avons fait une offre instantanément. Après tout, nous avions visité le Québec. L’offre fut acceptée et nous avions enfin passé cette étape, hourra!

Euh… non.

En fait, je vous épargne les détails de cette péripétie car je ne veux pas entrer dans le côté personnel des acteurs de cette histoire. Mais cette vente fut annulée quelques jours plus tard avec toutes les négos et les paperasses qui ont suivies. Une étape cruciale au cours de laquelle j’ai été content d’avoir un courtier.

Nous avons recommencé nos démarches avec notre courtier, la mine basse. Nous n’avions évidemment pas le choix. Tout le monde cherchait partout. Ironiquement, nous avons trouvé une maison d’une personne qui vendait avec Duproprio. Comme quoi le fait de prendre un courtier ne rend pas criminel le fait de choisir ailleurs.

Notre courtier a été ben correct là-dedans. Il avait déjà fait une commission sur la vente de notre maison, puis il a sûrement obtenu un montant aussi pour notre achat qui a échoué. Ensuite, il ne nous a rien demandé rien pour les dernières recherches. Bien sûr, il aurait préféré quand même nous vendre via son propre réseau, mais c’est sur DuProprio que nous avons trouvé. C’est sûr que notre cas était hors normes…

Au final, ce que je vous ai raconté, c’est mon histoire à moi de magasinage de maison pour une habitation conventionnelle qui ressemble probablement à la grande majorité des maisons faisant l’objet d’une transaction immobilière.

Je voulais simplement vous exprimer que pour moi, l’utilisation d’un courtier pour ces démarches fut essentielle. Je n’avais ni la patience, ni les compétences de faire tout ce chemin. Le résultat : nous avons fait les démarches en bonne et due forme et nous avons choisi la bonne maison pour nous, sans avoir engagé de frais dans notre malchance auparavant.

De plus, le courtier fut le carburant de notre vente fructueuse et rapide. Le reste de l’histoire le nous fait presqu’oublier. Vous aurez toujours le choix de faire affaire avec ou sans courtier. Si vous êtes téméraire à souhait, vous pouvez même vendre sans courtier et sans Duproprio ou autre et vous faire une pancarte en carton.

Euh…non !