Maison À Vendre - Guide Pour L’achat D’une Propriété (Étape par Étape) -

Vous Vendez ou Achetez une Maison ou un Condo?
Comparez 3 Stratégies des Meilleurs Agents Immobiliers de Votre Région via un Simple Formulaire Web!

Comparez: % de Commission, Personnalité & Service

Comparez 3 Agents Immobiliers

Remplissez le formulaire ci-dessous et 3 Courtiers IMMOBILIERS vous feront une Proposition. Comparez: Commission, Service & Personnalité

+170

Courtiers Partenaires

Maison À Vendre - Guide Pour L’achat D’une Propriété (Étape par Étape)

10 avril 2017,
 0

 

INTRODUCTION
ÉTAPE 1 : SE POSER LES BONNES QUESTIONS
ÉTAPE 2 : DRESSER UN PORTRAIT DE SA SITUATION FINANCIÈRE
ÉTAPE 3 : FINANCER L’ACHAT DE MA PROPRIÉTÉ
ÉTAPE 4 : CHOISIR LE TYPE DE PROPRIÉTÉ QUI ME CONVIENT
ÉTAPE 5 : LA PROSPECTION ET LA RECHERCHE
ÉTAPE 6 : LA PROMESSE D’ACHAT ET LES FRAIS AFFÉRENTS À L’ACHAT
ÉTAPE 7 : LA DÉTENTION ET LES ENGAGEMENTS DU PROPRIÉTAIRE

INTRODUCTION DU GUIDE D’ACHAT DE MAISON

MAISON À VENDRE - GUIDE POUR L’ACHAT D’UNE PROPRIÉTÉ

L’achat d’une propriété est, pour la majorité de la population, l’un des plus gros projets qu’elle entreprendra au cours de sa vie. L’achat d’une maison, d’un jumelé, d’un condo ou de tout autre bien immobilier procure non seulement un fort sentiment de satisfaction, mais consiste également en un puissant levier d’investissement. L’immobilier peut ainsi être un moyen très intéressant d’assurer votre avenir financier, tout en vous permettant de profiter pleinement de la vie. Cependant, lorsque vous vous sentirez prêt à faire le saut vers l’achat, il ne faut surtout pas se précipiter, car la moindre erreur peut transformer une aventure formidable en une épreuve éprouvante et étourdissante. Le présent guide vous présentera ainsi une démarche décortiquée en sept étapes, afin de jeter un peu de lumière sur un processus qui peut parfois sembler très complexe : l’achat d’une propriété.

 

ÉTAPE 1 : SE POSER LES BONNES QUESTIONS

Avant même de commencer à chercher une propriété, vous devez amorcer une profonde réflexion personnelle et vous poser les bonnes questions. Pour acheter, il ne suffit pas de chercher une maison, de parler à votre banquier et de passer chez le notaire pour que l’opération soit un succès. Le processus d’achat demande également une réflexion approfondie de vos objectifs de vie et une analyse objective de votre situation financière. N’oubliez pas que vous jouez avec des centaines de milliers de dollars, il faut donc se préparer adéquatement avant de se lancer. Bien des jeunes acheteurs n’ont pas une vision réaliste de ce qu’implique l’achat d’une propriété. Il importe de se poser les bonnes questions afin de se construire une opinion solide et pour déterminer si ce projet va de pair avec nos objectifs de vie.

 

Est-ce que devenir propriétaire est la bonne avenue pour vous?

Devenir propriétaire d'une maison

Devenir propriétaire est un cheminement en soi. En location, vous avez la tranquillité d’esprit et lorsqu’un pépin survient, vous appelez votre propriétaire qui devra, la plupart du temps, se charger de régler le problème. Lorsque vous êtes propriétaires, oubliez ça! Vous êtes maître à bord de votre navire et vous avez toutes les responsabilités inhérentes à votre propriété. Que ce soit le déneigement, la tonte de la pelouse, les réparations mineures et majeures, la piscine, les bris ou toute autre chose, c’est vous qui devez veiller à l’exécution des travaux ou bien appelez un professionnel pour qu’il s’en charge, à vos frais évidemment.

Vous devez donc vous demander si acheter est vraiment le bon choix pour vous. Où vous voyez-vous dans cinq ans? Désirez-vous travailler sur la route? Aurez-vous un emploi stable ou serez-vous amenée à voyager? Serez-vous un travailleur autonome? Qu’est-ce qui vous intéresse dans l’achat d’une propriété? Comment se portent actuellement vos finances? Avez-vous les reins assez solides pour vous lancer? Êtes-vous prêt à assumer toutes les responsabilités reliées à la possession d’une propriété?

Vous voyez, le nombre de questions qu’il faut se poser avant d’entreprendre la démarche d’achat peut vite donner des maux de tête. Cependant, elle est essentielle. Vous devez voir plus loin que les cinq prochains mois et vous demander où vous vous projetez dans le futur. Ce peut être une tâche ardue et complexe, mais vous devez néanmoins le faire. Acheter une propriété est non seulement synonyme d’immobiliser son capital, mais également votre vie. Lorsqu’on quitte un appartement, on ne renouvelle pas et le tour est joué. Lorsqu’on possède, il faut entreprendre le processus de vente, qui peut être très long et tout aussi complexe que celui d’achat. Il faut donc comprendre que votre style de vie et vos objectifs futurs ont nécessairement un impact sur votre décision actuelle.

 

Louer vs acheter : les avantages et les inconvénients?

Afin de vous aider dans votre réflexion, voici les principaux avantages et inconvénients d’opter pour la location ou pour l’achat. À partir de cette liste, il vous sera possible d’égailler votre réflexion en pesant les pours et les contres de votre situation.

Location

Avantages Inconvénients
Loyer souvent plus bas que les paiements lors de l’achat, donc possibilité d’économiser pour investir

Les frais de réparations et d’entretien sont minimes, et la plupart sont aux frais du propriétaire de l’immeuble.

Engagement à court terme par bail, donc mobilité plus grande et possibilité de déménager plus facilement

Les frais initiaux sont très faibles

Simplicité de gestion et paix d’esprit

Le propriétaire peut augmenter votre loyer d’une année à l’autre

Il y a toujours le risque que votre propriétaire décide de ne pas renouveler votre bail (il y a cependant des réglementations à ce sujet)

Vous payez le prêt hypothécaire de votre propriétaire, qui capitalise son immeuble pendant que vous n’accumulez pas d’avoir propre

Il faut l’autorisation du propriétaire pour effectuer des réparations ou des rénovations

Achat

Avantages Inconvénients
Vos paiements hypothécaires vous donnent de l’équité sur votre immeuble (capital/avoir propre)

Vous pouvez rénover à votre goût

Votre logement vous appartient et consiste en un investissement

Possibilité d’avoir un logement accessoire et de le louer

Votre hypothèque est un outil financier qui peut vous permettre d’acheter d’autres biens immobiliers

Risque financier si la propriété perd de la valeur (marché en baisse)

Risque de taux d’intérêt : vos paiements peuvent augmenter lors de votre renouvellement si les taux augmentent

Réparations imprévues et bris à vos frais

Responsabilité de toutes les charges et frais (taxes foncières, assurances, entretien, etc.)

 

Quels sont les coûts réels de posséder une maison?

Les premiers acheteurs font souvent l’erreur de sous-estimer les coûts réels de posséder une propriété. Il y a des frais initiaux qu’il faut payer avant l’achat, mais il y a également des coûts importants durant la possession. Voici donc un sommaire des principales dépenses inhérentes à tout propriétaire.

  • Frais initiaux: C’est le montant d’argent liquide que vous aurez besoin au départ pour le processus d’achat de votre propriété. On parle ici des frais d’inspection, de notaire, de clôture, les taxes, les frais de mutation, mais également votre mise de fonds. Une liste plus exhaustive vous sera présentée plus loin.
  • Coûts de possession: C’est les coûts que vous devez payer chaque mois pour conserver la pleine jouissance de votre propriété et pour assurer son intégrité physique. Ces coûts comprennent vos paiements hypothécaires, les taxes foncières, les assurances, les factures des services publics, l’entretien, les réparations mineures et les frais de copropriété (dans le cas d’un condo).
  • Réparations majeures: Il est important de prévoir un montant pour les réparations majeures qui pourraient être nécessaires. On parle ici de grosses rénovations coûteuses dont toute maison aura besoin un jour, comme le changement des fenêtres ou de la toiture, la réparation de fissures dans les fondations, etc.

 

À NOTER : Évidemment, ces frais varient dépendamment du type de bien que vous achetez ainsi que de l’âge du bâtiment. Un bâtiment neuf nécessitera moins de réparations, mais vous devrez payer des taxes sur le prix de vente à l’achat (lors de la première vente). Une maison plus âgée et au style désuet peut se vendre moins cher et vous permettre d’avoir une hypothèque moins élevée, mais nécessitera surement des rénovations et un coût d’entretien plus élevé. Ce sont des choses auxquelles il faut penser lors de votre processus de réflexion.

 

À bien y penser avant d’acheter une maison !

Il ne faut surtout pas sous-estimer l’importance d’une bonne réflexion. Si vous décidez que l’achat est la solution pour vous, lancez-vous! Il est toutefois possible qu’après votre réflexion, vous réalisiez que vous avez des projets futurs qui ne concordent pas avec votre projet d’achat, et qu’il serait peut-être mieux de retarder votre rêve d’acheter une propriété. C’est un constat tout à fait pertinent. Si vous êtes prêt pour entreprendre le saut vers la possession, il est maintenant temps de passer à la deuxième étape.

 

ÉTAPE 2 : DRESSER UN PORTRAIT DE SA SITUATION FINANCIÈRE

Portrait Financier pour projet d’achat d'une maison

Vous avez pris la décision de vous lancer votre projet d’achat. Génial! Voici maintenant le temps d’amorcer une étape cruciale qui peut parfois s’avérer déplaisante à réaliser : celle de dresser votre portrait financier. Cette étape permet généralement de monter vos dossiers avant de vous présenter chez votre institution financière, avant même de débuter la phase de recherche. Elle vous permettra de cibler vos sources de revenus et d’endettement afin de mieux cerner votre capacité d’emprunt, laquelle vous sera ensuite confirmée par votre institution. Avant de commencer à chercher une maison, il vous faut savoir combien vous pouvez payer et quels sont vos moyens financiers.

La deuxième étape consiste donc à ce que vous, personnellement, évaluiez froidement vos finances personnelles. Ce peut être une étape plus ou moins agréable si vous passez une période difficile ou encore si vous réalisez que vous êtes beaucoup plus endettés que vous ne le croyiez. Cependant, cette étape vous permettra d’arriver devant votre prêteur avec une excellente idée de vos moyens et de votre situation financière. Si vous êtes préparé, cela se verra tout de suite et vous gagnerez des points.

 

À combien s’élèvent vos revenus et quelle est votre situation d’emploi?

Question assez simple : quelles sont vos sources de revenus et à combien s’élèvent-elles? Êtes-vous un salarié avec un salaire fixe? Êtes-vous un travailleur autonome? Êtes-vous un travailleur saisonnier? Vous devez calculer combien vous gagnez annuellement et mensuellement. Cela vous servira afin de calculer différents ratios.

 

À combien s’élèvent vos dépenses et quelles sont vos sources d’endettement?

Vous devez ensuite calculer le montant total de vos dépenses mensuelles. Vous devez inclure tout ce qui sort de votre compte en banque. Voici plusieurs exemples de dépenses que vous pourriez avoir.

Remboursement de dette Dépenses de loisirs Dépenses de ménages
Cartes de crédit Restaurants Frais de scolarité
Prêt automobile Spectacles Épicerie
Marge de crédit Voyages Cadeaux
Prêt étudiant Cinéma Soins enfants
Prêt personnel Autres loisirs Vêtements

En déduisant de votre revenu vos dépenses mensuelles, vous serez à même de voir ce qu’il vous reste dans vos poches chaque mois. Cette marge de manœuvre est extrêmement importante puisqu’elle sera le cœur de votre argumentation avec votre institution financière. Vous devrez leur démontrer que vous avez la mise de fonds nécessaire et les moyens financiers pour acquérir une propriété. Vous aurez beau leur faire les beaux yeux et avoir une argumentation béton, pour un banquier, les chiffres ne mentent pas.

 

Quel est votre score de crédit?

Informez-vous auprès d’Equifax ou de TransUnion pour obtenir votre score de crédit. Vous pourrez évaluer la santé de votre crédit et voir si vos habitudes de paiement sont saines et en ordre. Dites-vous que votre banquier va faire la même chose, donc il peut être intéressant de prendre de l’avance et d’arriver préparé pour votre rencontre.

Le pointage accordé par ces deux agences se situe entre 300 et 900. Plus votre score est élevé, mieux votre dossier de crédit se porte. Votre score de crédit peut être révélateur sur vos habitudes de paiement et sur votre habileté à gérer vos finances. Votre dossier de crédit sera inévitablement étudié lors de votre demande de prêt. Aussi bien y jeter un coup d’œil en primeur et savoir à quoi s’en tenir.

 

Calculez votre capacité d’emprunt : ce qu’il faut respecter!

Maintenant que vous avez évalué vos sources de revenus et de dépenses et jetez un coup d’œil à votre dossier de crédit, vous voici rendu à l’étape de calculer votre capacité d’emprunt. Lorsque vous vous présenterez chez votre institution financière, ceux-ci utiliseront deux principales règles d’accessibilité financière pour calculer votre capacité d’emprunt.

Règle #1 : Amortissement brut de la dette (ABD) Règle #2 : Amortissement total de la dette (ATD)
Vos frais d’occupations mensuels ne doivent pas dépasser 32% de votre revenu mensuel brut moyen. (Frais/revenu = 32% ou moins)

Exemples de frais d’occupation :
✓ Paiement hypothécaire mensuel (capital et intérêts)
✓ Taxes foncières
✓ Les frais de chauffage
✓ La moitié des frais de copropriété (si pertinent)

 

 

 

Le total de toutes vos dettes, frais d’occupation et emprunts ne doivent pas excéder 40% de votre revenu mensuel brut moyen. ((Frais + dettes + emprunt) /revenu) = 40% ou moins)

Le fardeau de la dette mensuelle comprend :
✓ Frais d’occupations mensuels (voir règle 1)
✓ Prêt automobile
✓ Paiements de carte de crédit
✓ Paiement de marge de crédit ou autre prêt hypothécaire

 

Le montant maximal qu’il vous sera possible d’emprunter dépendra des chiffres obtenus lors de ces deux calculs ainsi que du montant de mise de fonds que vous êtes prêt à fournir. La marge de manœuvre (différence entre vos revenus et vos dépenses) sera donc ce sur quoi se basent les prêteurs pour évaluer votre capacité d’emprunt.

 

Prévoir les frais initiaux lors de l’achat de la propriété

Nous voilà maintenant rendus à un point que bien des premiers acheteurs négligent ou sous-évaluent : la prévision des frais initiaux. En effet, lors de l’achat d’une propriété, vous devez préalablement prévoir un montant d’argent liquide pour couvrir tous les frais initiaux. Mais qu’est-ce qu’il faut calculer dans ces frais, et quel montant doit-on attribuer à chacun? Voici une liste des principaux éléments qu’il faut considérer ainsi que des montants approximatifs qui se rattachent à chacun d’eux.

 

La mise de fonds : elle consiste en une proportion du prix d’achat de la propriété. Si votre mise de fonds est inférieure à 20%, vous devrez contracter une assurance prêt hypothécaire.

Frais d’inspection : Une inspection est fortement recommandée et devrait être incluse dans l’offre d’achat. Les frais sont d’environ 500$.

Frais d’évaluation : Votre institution fera évaluer la propriété que vous désirez acquérir. Le coût d’une telle opération est de l’ordre de 250-350$.

Prime d’assurance : Si vous fournissez une mise de fonds inférieure à 20%, vous devrez payer une prime d’assurance prêt hypothécaire qui dépend de la valeur du bien immobilier. Votre prêteur vous renseignera plus à ce sujet.

Frais d’inscription sur le registre foncier/Droit de mutation : Correspond à un % du prix de vente de la propriété.

Frais de notaire/clôture : Lors du transfert de la propriété, le montant est souvent partagé entre le vendeur et l’acheteur. Environ 1,5% à 4% du prix de vente.

Frais de déménagement : Coûts des camions et des déménageurs ainsi que du matériel d’emballage. Le montant est souvent de quelques centaines de dollars.

Rénovations : Si vous prévoyez que la maison que vous allez acheter nécessitera des rénovations, il est bien de se prévoir un fonds monétaire destiné à cette fin.

Et plus encore…

 

Dépendamment du prix de la propriété que vous convoitez, les frais initiaux sont souvent de l’ordre de plusieurs milliers de dollars. Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte lors de ce calcul, par exemple le prix, l’âge de la propriété, votre mise de fonds, etc.

À NOTER : Dans le cas d’une maison neuve faisant l’objet d’une première vente, les taxes seront applicables sur le prix de vente. Cependant, le montant des taxes est inclus dans l’hypothèque et ne doit pas être versé en argent lors de l’achat.

Évaluer sa situation financière

Jusqu’à maintenant, vous avez entrepris une réflexion sur la pertinence de votre projet d’achat et avez dressé un portrait de votre situation financière. Vous êtes donc à même de constater le réalisme de votre projet. Si vous décidez d’entreprendre votre projet d’achat et que votre situation financière est bonne, vous pouvez passer à l’étape suivante et entreprendre vos démarches auprès de votre institution financière.

 

Comparez 3 Courtiers

Remplissez le formulaire ci-dessous et 3 Courtiers IMMOBILIERS vous feront une Proposition. Comparez: Commission, Service & Personnalité

 

ÉTAPE 3 : FINANCER L’ACHAT DE MA PROPRIÉTÉ

 

Appelez votre institution financière et prenez un rendez-vous

FINANCER L’ACHAT DE MA PROPRIÉTÉ

Maintenant que vous avez analysé votre situation financière, que vous avez amassé votre mise de fonds et que vous avez prévu un montant pour les frais initiaux, vous voici rendu à l’étape de financer l’achat de votre propriété. Mais vous n’avez même pas encore entrepris vos recherches? Effectivement, mais voilà pourquoi c’est d’autant plus important. Avant même de commencer à chercher une maison qui répondra à vos goûts, n’aimeriez-vous pas savoir combien vous avez droit d’emprunter? Sans repères, comment allez-vous faire pour savoir ce que vous pouvez vous permettre et ce qui dépasse votre budget? Ça peut paraître contre-intuitif de demander du financement avant même d’avoir trouvé votre propriété, mais c’est une étape qui vous fera sauver un temps précieux. Vous saurez quelle est votre capacité d’emprunt et pourrez ensuite déterminer quel type d’habitation et quel prix vous conviennent. Appelez donc votre institution financière et prenez un rendez-vous. C’est gratuit, et ils prendront le temps de répondre à toutes vos questions en prime.

 

Soyez préparé et planifiez votre documentation

Comme expliqué à l’étape 2, vous devez vous préparer et arriver à votre rencontre avec une documentation bien planifiée. Vous devez démontrer votre sérieux et inspirer confiance à votre interlocuteur. Montez-vous un dossier de vos finances personnelles, ce qui aurait dû être fait à l’étape 2, afin de présenter le portrait de votre situation financière au personnel de l’institution. Cela peut grandement vous aider et faciliter la tâche à votre prêteur. Voici une liste de quelques documents que vous devriez avoir en votre possession lors de votre rencontre.

Document pour demande de préapprobation

  • ✓ Les coordonnées de votre employeur
  • ✓ Une preuve de résidence
  • ✓ Une carte d’identité avec photo
  • ✓ Les renseignements sur vos dettes courantes
  • ✓ Une preuve de vos revenus
  • ✓ Une preuve de votre mise de fonds
  • ✓ Une preuve de vos économies et de vos placements

 

Ces documents en main, vous sauverez du temps, aurez l’air professionnel et sérieux et projetterez une image positive à votre prêteur. Il prendra votre demande de préapprobation d’autant plus au sérieux et répondra à vos questions avec intérêt.

 

Faites préapprouver votre prêt

Prêt hypothécaire et Évaluation d'une propriété

C’est l’heure de la rencontre. On vous expliquera d’abord les modalités d’un prêt hypothécaire ainsi que des taux d’intérêt. Ensuite, avec les documents et les informations que vous lui fournirez, votre prêteur pourra préapprouver votre prêt.

Faire préapprouver son prêt consiste à cibler le montant maximal que vous pouvez emprunter, ainsi que les paiements mensuels que cela vous occasionnera. C’est extrêmement efficace pour planifier l’étape de la recherche.  La préapprobation vous permettra notamment de cibler vos critères de recherche et le type d’habitation que vous désirez. Nous en parlerons plus en détail à la prochaine étape.

Cependant, il est à noter que la préapprobation de garantit pas que vous obtiendrez un prêt dès que vous aurez ciblé une propriété intéressante. L’institution financière devra d’abord procéder à l’évaluation de la propriété, et vérifier que les modalités de vente et le prix sont acceptables pour le prêteur (ratio prix/valeur marchande).

 

ÉTAPE 4 : CHOISIR LE TYPE DE PROPRIÉTÉ QUI ME CONVIENT

Voilà, la phase des calculs est en grosse partie terminée. Vous avez obtenu votre préapprobation de prêt et vous savez le montant maximal que vous pouvez emprunter. Vous connaissez désormais bien vos finances et il vous reste désormais à trouver la propriété dont vous rêvez. Vous êtes maintenant rendu à l’étape de choisir le type de propriété qui vous convient. Cela peut sembler banal pour plusieurs, mais c’est une véritable réflexion qui s’impose pour d’autres.

 

Les critères qu’il faut évaluer pour choisir la propriété qui vous convient

Lorsque vous amorcez votre réflexion pour déterminer quel type de propriété vous convient, il peut arriver que vous ne sachiez pas par où commencer. Vous devez être en mesure de cibler une propriété qui répond à vos besoins présents, mais également futurs. Voici donc plusieurs critères que vous devriez passer en revue afin d’y voir plus clair.

 

Budget

Avez-vous un budget de 200 000$ ou de 375 000$? Décidément, votre budget a une influence sur le type de propriété que vous désirez acheter. Une maison coûte normalement plus cher qu’un condo ou une maison de ville, pour le même secteur et la même année de construction. Après votre rencontre avec la banque, vous devriez avoir un prix en tête et être en mesure de filtrer les propriétés qui dépassent votre budget.

 

Style de vie

Type de maison adapté à votre style de vie

Vous avez 25 ans et vous amorcez votre carrière? Vous travaillez quarante heures semaines et votre emploi vous demande de vous déplacer au Centre-Ville chaque jour? Vous êtes mère de deux enfants qui commencent l’école cette année? Vous êtes jeune et aimez la nature et le plein air?

Une multitude de critères résultants de votre style de vie peuvent influencer votre choix de propriété. Si vous désirez vivre au Centre-Ville et que vous avez un budget de 350 000$, vous allez probablement vous tourner vers un condominium. Si vous désirez être tranquille et ne pas avoir de voisin, vous opterez surement pour une maison en campagne ou en banlieue éloignée. Si vous avez des enfants, vous rechercherez nécessairement une propriété avec un terrain assez grand, plusieurs chambres et à proximité d’établissements d’enseignement. Votre style de vie aura donc un impact majeur sur votre choix de type de propriété.

 

Emplacement

Connexe avec le style de vie, l’emplacement dépend de vos projets, de vos loisirs, de votre style de vie et de votre emploi. Si vous désirez habiter dans un grand centre urbain, vous devrez faire des compromis sur la superficie du terrain. À l’inverse, si vous désirez avoir un grand terrain, vous devrez nécessairement vous éloigner de la ville et des services. En campagne vous aurez une maison plus grande et un terrain plus vaste pour moins cher, mais les services seront éloignés. En ville, pour le même budget, vous aurez quelque chose de considérablement plus petit, mais très près des services. Tout dépend de votre style de vie et de vos objectifs.

 

Taille

Encore une fois, c’est votre style de vie et votre mentalité qui influencera ce critère. Si vous avez des enfants, vous aurez besoin de plus d’espace que si vous êtes un adulte au début de la vingtaine et qui est célibataire. On voit de plus en plus apparaître une mode chez les jeunes acheteurs pour l’achat de condominiums ou encore de propriétés de plus petites dimensions. Encore une fois, votre style de vie prédomine et influence inévitablement la taille cible de votre propriété.

 

Caractéristiques particulières

Avez-vous des exigences particulières en matière de commodités? Tenez-vous à ce qu’une piscine soit aménagée sur votre terrain? Voulez-vous que votre maison ait une unité de climatisation centrale? Voulez-vous être à proximité d’une gare de train? Les exigences particulières que vous pouvez avoir auront nécessairement un impact sur le type de propriété que vous désirerez habiter.

 

Maison unifamiliale, jumelé, maison de ville, condo…

Il existe plusieurs types de propriétés qui répondent aux besoins de différentes clientèles. Afin de vous aider à mieux cerner vos besoins, voici les principaux exemples :

La maison unifamiliale : La propriété est seule sur son terrain et le propriétaire à la jouissance exclusive de toute la propriété. Un idéal pour les familles, ce type d’habitation répond aux besoins d’une clientèle en quête d’espace.

Condominium : La popularité des condos à exploser au cours de la dernière décennie. L’acheteur est propriétaire exclusif de sa partie privative (son condo) et copropriétaire des espaces communs de l’immeuble dont il partage les frais d’entretien avec les autres propriétaires.

Jumelé : Un jumelé est une propriété scindée en deux parties privatives qui sont collées l’une à l’autre. Chaque propriétaire est propriétaire exclusif de sa partie privative et d’une partie du terrain.

Maison de ville : Maisons en rangées collées dont les propriétaires n’ont souvent pas de terrain.

Type de maison : Maison unifamiliale , jumelé , maison de ville , condo

Dresser vos critères et le portrait de votre propriété cible

À ce stade, il est temps pour vous de dresser le portrait de votre propriété cible en identifiant les critères que vous jugez pertinents. N’oubliez pas que votre choix de propriété aura nécessairement un impact sur votre style de vie et sur vos finances pour plusieurs années. Ce n’est donc pas une décision à prendre à la légère.

Une fois que vous aurez déterminé quel type d’immeuble vous recherchez, il sera temps de passer à l’étape de la prospection.

 

ÉTAPE 5 : LA PROSPECTION ET LA RECHERCHE

C’est l’heure de la recherche! Maintenant que vous avez ciblé quel type de propriété vous recherchez et que vous avez identifié une série de critères de recherche, vous pouvez amorcer votre prospection. La prospection consiste à rechercher sur tous les médias disponibles afin de trouver une propriété qui répond à l’ensemble, ou à la plupart, de vos critères. À l’aide de ces derniers, vous pouvez d’ailleurs vous créer des filtres lors de vos différentes recherches afin de diminuer le nombre de résultats, et éviter du même coup de perdre du temps.

 

Les canaux de recherche et les différents outils disponibles

Il existe une multitude de canaux de recherche qui vous permet d’avoir accès à des listes de propriétés en vente. Afin de vous simplifier la tâche, voici ceux qui sont le plus utilisés :

  • ✓ Bouche-à-oreille
  • ✓ Affiches à vendre
  • ✓ Médias sociaux
  • ✓ Journaux et magazines immobiliers
  • ✓ Site de petites annonces
  • ✓ Sites Web immobiliers
  • ✓ Courtier

 

Les sites de petites annonces et les sites Web immobiliers ont souvent des moteurs de recherche qui permettent de filtrer les informations et de cibler des critères. Cela peut vous faciliter considérablement la tâche.

 

Faire affaire avec un courtier pour l’achat : une option qui peut être intéressante

Une méthode de prospection efficace, et que peu de personnes utilisent, est de faire affaire avec un courtier immobilier pour l’achat de votre propriété. Contrairement à ce que l’on peut penser, ce n’est pas seulement les vendeurs qui peuvent y recourir. Un acheteur pourrait ainsi faire appel aux services d’un courtier, et si celui-ci parvient à trouver la maison idéale et que vous décidez de l’acheter, il partagera la commission du courtier du vendeur, et ce, aux frais du vendeur. Le vendeur pait le même montant de commission, c’est le courtier du vendeur qui s’en voit désavantagé. Mais du même coup, c’est votre courtier qui a fait le travail et il est donc normal qu’il partage la commission. Pour vous, il n’y a que des avantages. N’hésitez donc pas à contacter un courtier et à utiliser ses contacts et son réseau afin d’optimiser votre prospection.

 

Entourez-vous d’une équipe de professionnels

Lors du processus de prospection, il est également temps de contacter divers professionnels afin de vous créer une équipe qui vous accompagnera dans votre processus d’achat. Dépendamment du projet dans lequel vous vous engagez, vous aurez besoin de faire affaire avec plusieurs intervenants. Voici une liste d’intervenants auxquels vous pourriez avoir recours lors de votre cheminement :

Rôle des professionnel dans votre processus d'achat

 

Il est indispensable de faire appel à plusieurs de ces intervenants, peu importe votre processus d’achat. En effet, le recours à un évaluateur, à un inspecteur et à un notaire n’est pas vraiment optionnel. Quoique certaines personnes achètent sans inspection, il n’est toutefois pas recommandé de le faire. Entourez-vous de professionnels compétents et vous maximiserez les chances que votre projet d’achat se fasse sans souci et soit un succès. De plus, si vous avez des questions en cours de route, vous pourrez obtenir des réponses rapidement.

 

Visitez, visitez, visitez et n’hésitez pas à poser des questions!

Visitez beaucoup de maison avant de faire votre promesse d’achat

On ne le répétera jamais assez, mais avant d’acheter, visitez le plus de propriétés possible. Il arrive souvent que des acheteurs visitent une propriété et tombent en amour avec cette dernière et que cela voile leur jugement lorsque vient le temps de négocier le prix de vente. Avant de faire votre choix, visitez beaucoup de maisons, posez des questions aux vendeurs et prenez des notes. Il n’y a aucun mal à poser des questions en lien avec la maison à vendre.

Lorsque vous aurez ciblé la propriété qui vous convient, il sera désormais temps de passer à l’étape suivante et de formuler une promesse d’achat.

 

ÉTAPE 6 : LA PROMESSE D’ACHAT ET LES FRAIS AFFÉRENTS À L’ACHAT

 

Vous avez enfin trouvé la propriété de vos rêves. Elle répond à vos critères et elle rentre dans votre budget. Bravo! Que devez-vous faire ensuite? C’est à cette étape-ci que vos économies et votre mise de fonds seront finalement utilisées. Mais avant toute chose, vous devez faire une offre d’achat et conclure la vente.

 

Formuler une offre d’achat

L’offre d’achat, aussi appelé « convention achat-vente », est un document officiel qui lie les deux parties sur le plan juridique. Il est bien important qu’elle soit rédigée de façon minutieuse et avec le souci du détail. L’omission d’un seul point peut vous valoir des ennuis. Ce document peut être préparé par votre courtier ou par un notaire. Certaines personnes choisissent de rédiger eux-mêmes leur propre offre d’achat, mais cela demande une certaine expérience. L’offre d’achat est donc un document rédigé par l’acheteur et qui est remis au vendeur. Celui-ci peut alors décider d’accepter ou de refuser.

 

Qu’est-ce que doit contenir votre offre d’achat?

Votre promesse d’achat doit contenir une foule d’informations. Celle-ci doit obligatoirement mentionner les points suivants :

  • ✓ Votre nom, le nom du vendeur ainsi que l’adresse de la propriété
  • ✓ Le prix d’achat que vous offrez au vendeur
  • ✓ Le montant de votre acompte
  • ✓ Les éléments que vous souhaitez inclure dans l’achat (exemple : biens meubles, etc.)
  • ✓ La date de clôture, soit la date à laquelle vous souhaitez prendre possession de la propriété
  • ✓ La demande d’un certificat de localisation de la propriété
  • ✓ La date d’expiration de l’offre d’achat
  • ✓ Toute autre condition, par exemple « à la satisfaction de l’acheteur suite à l’inspection » ou encore « suite à l’approbation du financement »

 

Lorsque vous aurez remis votre offre d’achat, il sera temps de vous préparer à payer plusieurs frais. Vous devrez notamment payer un inspecteur en bâtiment lors de votre visite avec le vendeur, puis payer un évaluateur lors de votre rencontre avec l’institution financière pour obtenir votre prêt hypothécaire.

 

Obtenir son prêt hypothécaire

Votre promesse d’achat a été acceptée et vous avez trouvé un terrain d’entente avec le vendeur. Super! Vous y êtes presque. Vous devez maintenant vous présenter à votre institution pour obtenir votre prêt hypothécaire. Si vous avez obtenu une préapprobation et que le prix d’achat respecte votre budget, c’est un excellent départ. Il restera donc à votre institution à vérifier la valeur marchande de la propriété en faisant appel à un évaluateur. Il est important que la valeur marchande de l’immeuble ne soit pas considérablement inférieure au prix payé.

On vous demandera alors de vous présenter avec une foule de documents. Voici une liste assez exhaustive des différents documents normalement demandés :

Documents pour obtenir votre prêt hypothécaire

  • ✓ Description officielle de la propriété
  • ✓ Répertoire photo
  • ✓ Spécifications du bâtiment
  • ✓ Le rôle d’évaluation le plus récent
  • ✓ Rapport d’inspection
  • ✓ Un certificat de localisation
  • ✓ Une estimation des rénovations à faire
  • ✓ Les frais de chauffage et de services publics
  • ✓ L’offre d’achat signée
  • ✓ Les frais de copropriété (si applicable)
  • ✓ Un rapport d’évaluation de la propriété (qui sera fait s’il n’y en a pas)

 

Comme vous pouvez le constater, la quantité d’information demandée est colossale. Les institutions financières ne prennent aucune transaction à la légère et chacune d’entre elles est traitée de façon professionnelle et objective. Si, suite à l’évaluation de la propriété, tout est beau et que la banque vous autorise à aller de l’avant, vous pourrez amorcer le processus de transfert de la propriété.

 

Le processus de transfert de la propriété

Lorsque l’offre d’achat est acceptée et que votre institution a donné son approbation, il est maintenant temps de passer chez le notaire pour effectuer le transfert de propriété. Voici la séquence événementielle qui survient alors :

  1. Votre institution remet l’argent du prêt que vous avez contracté à votre notaire.
  2. Vous remettez la mise de fonds et les frais de clôture à votre notaire. Les frais de clôture sont de l’ordre de 1,5%-4% et servent à couvrir les honoraires du notaire, le droit de cession immobilière et d’autres frais.
  3. Votre notaire paie le vendeur. Il enregistre ensuite la propriété à votre nom et vous remet l’acte de vente et les clés de votre nouvelle propriété.

 

Comparez 3 Courtiers

Remplissez le formulaire ci-dessous et 3 Courtiers IMMOBILIERS vous feront une Proposition. Comparez: Commission, Service & Personnalité

 

ÉTAPE 7 : LA DÉTENTION ET LES ENGAGEMENTS DU PROPRIÉTAIRE

Le processus d’achat est terminé! Vous êtes désormais propriétaire d’une nouvelle propriété et vous détenez également les responsabilités qui s’y rattachent. La dernière étape consiste à prendre conscience des tâches, responsabilités et coûts qui sont inhérents à votre nouvel achat. Il ne faut surtout pas négliger cette étape, car c’est lors de celle-ci que bien des gens commettent des erreurs coûteuses. Il faut donc que vous entreteniez votre propriété afin de protéger votre investissement.

 

Effectuez vos paiements hypothécaires à temps

Le mot d’ordre : payer à temps! Vous pouvez négocier avec votre institution financière afin de faire des versements par semaine, aux deux semaines ou encore une fois par mois. Il est important de payer à temps, car des défauts de paiements peuvent rapidement faire baisser votre score de crédit.

 

Les coûts d’occupation : À ne pas négliger!

Être propriétaire vient avec ses désavantages. En effet, vous ne devez surtout pas négligez, ou sous-estimer, les coûts qui viendront s’ajouter à vos paiements hypothécaires. On parle ici des coûts d’occupations. Ces coûts comprennent les dépenses d’entretien, les réparations, le déneigement, l’aménagement paysager ou encore l’installation d’un système d’alarme. Si vous êtes en condo, la plupart de ces dépenses sont incluses dans les frais de copropriété. Les coûts d’occupation sont bien souvent sous-estimés par les premiers acheteurs lors de leurs calculs préalables. Ils trouvent alors que leur budget est serré lorsqu’ils doivent débourser des sommes imprévues lors de la période de détention. Votre propriété est un investissement, et il nécessitera un entretien constant pour conserver sa valeur.

 

Dresser un budget et éviter l’endettement

Afin de garder le contrôle de vos finances, il est grandement conseillé de mettre en place un budget mensuel et de le respecter. Chaque mois, prenez une heure afin de suivre le fil de vos dépenses et l’évolution de votre situation financière. Vous devez éviter l’endettement en vous assurant que vos dépenses ne dépassent jamais vos revenus. Planifiez des objectifs financiers et tentez de les respecter.

 

Créez-vous un fonds monétaire de secours

Lorsqu’on parle de garder le cap sur vos finances, une stratégie très efficace pour éviter l’endettement excessif est de mettre en place un fonds monétaire de secours. Celui-ci doit servir à couvrir les réparations majeures qui devront être effectuées au cours des prochaines années ou encore des réparations majeures imprévues. Généralement, il est conseillé de mettre 5% de votre revenu annuel net dans un compte distinct.

 

Les rénovations et les améliorations

Rénover pour augmenter la valeurs d'une maison

Dépendamment de votre situation, il est possible que la propriété que vous avez achetée ait besoin de rénovations ou encore que vous sentiez le besoin d’effectuer des améliorations. Vous devez cependant garder à l’esprit que certaines rénovations se paieront d’elle-même avec le temps, tandis que d’autres sont pour votre simple agrément. En effet, la rénovation d’une cuisine ou d’une salle de bain fait bien souvent grimper la valeur de votre propriété. Cependant, l’ajout d’une piscine dans la cour arrière peut avoir un effet négatif sur cette dernière. La valeur contributive de chaque type de rénovation est différente. Vous devez donc cibler celles qui augmenteront le plus la valeur de votre propriété. Cependant, vous devez également effectuer celles qui augmenteront votre degré de confort, évidemment.

 

Profitez-en et vivez des moments inoubliables

Devenir propriétaire d'une maison au québec

Il est maintenant temps de profiter de votre propriété. Devenir propriétaire est le rêve de la majorité de la population canadienne, et le processus d’achat ne devrait surtout pas être un fardeau. Au contraire, profitez de ce processus pour revoir votre situation financière personnelle et pour vous projeter dans l’avenir. Maintenant que vous êtes propriétaire, protégez votre investissement et amorcez cette nouvelle phase de votre vie. Vous vivrez certainement des moments inoubliables dans votre nouvelle demeure, un bien immobilier procure non seulement un fort sentiment de satisfaction, mais consiste également en un puissant levier d’investissement. L’immobilier peut ainsi être un moyen très intéressant d’assurer votre avenir financier, tout en vous permettant de profiter pleinement de la vie. Cependant, lorsque vous vous sentirez prêt à faire le saut vers l’achat, il ne faut surtout pas se précipiter, car la moindre erreur peut transformer une aventure formidable en une épreuve éprouvante et étourdissante.

Voici nos meilleur trucs pour vendre un condo rapidement

Copyright© 2017 Soumissions Courtiers
Membre du réseau de Soumissions Maison