12 étapes pour vendre une maison avec courtier: guide et conseils

Vous Vendez ou Achetez une Maison ou un Condo?
Comparez 3 Stratégies des Meilleurs Agents Immobiliers de Votre Région via un Simple Formulaire Web!

Comparez: % de Commission, Personnalité & Service

Comparez 3 Agents Immobiliers

Remplissez le formulaire ci-dessous et 3 Courtiers IMMOBILIERS vous feront une Proposition. Comparez: Commission, Service & Personnalité

+170

Courtiers Partenaires

12 étapes pour vendre une maison avec courtier: guide et conseils

3 mars 2016,
 0

Vendre ou ne pas vendre, tel est le… résultat

Que vous le fassiez vous-même ou en partenariat avec un courtier immobilier, vendre une maison est une procédure qu’il ne faut pas prendre à la légère. Du rafraîchissement des pièces aux attestations et documents officiels, il y a plusieurs étapes décisives à suivre et un ordre à respecter. En procédant avec rigueur et de la bonne façon, vous évitez les écueils possibles et vous augmentez vos chances d’obtenir le maximum ($) pour votre bien immobilier.

 

Comment vendre sa maison? Quelles sont les étapes de vente d’une propriété?

Étapes pour vendre sa maison au bon prixIl est clair que l’aide d’un courtier immobilier vous facilitera les choses et vous assurera de faire une bonne transaction. Vous pouvez avoir acquis beaucoup de connaissances concernant votre maison, mais un courtier a probablement plus d’expérience que vous en négociation immobilière. Du reste, tous les courtiers n’ont pas les mêmes tarifs, et les options sont variées. Alors, si vous pensez manquer de temps ou si vous sentez avoir besoin d’un petit coup de main pour vendre votre maison, la recherche d’un courtier compétent est très avisée.

Soumissions Courtiers est un service on ne peut plus pertinent à cet égard. En remplissant le petit formulaire sur cette page, vous obtiendrez trois soumissions en provenance d’agences immobilières ou de courtiers différents, et ce tout à fait gratuitement. Nos partenaires sont des courtiers et courtières dont l’expertise en immobilier est reconnue, et seuls ceux et celles qui connaissent bien votre ville ou votre région recevront vos informations. Ils vous proposeront un service qui correspond à vos besoins.

 

12 étapes pour vendre votre maison au Québec

S’occuper sérieusement de vendre sa maison demande plus d’efforts et gruge plus de temps que l’on pense. D’où l’importance d’une bonne organisation, d’une gestion efficace des ressources et d’une valorisation adéquate de votre maison. Les conseils qui suivent ne feront pas de vous un professionnel du courtage immobilier, mais ils feront de vous un interlocuteur crédible et mieux avisé, de même qu’un collaborateur utile en cas de travail avec un courtier.

  1. Rendre sa maison attrayante. L’idée ici est de rafraîchir votre maison au besoin. Il peut s’agir par exemple de simplement donner une couche de peinture dans certaines pièces et de nettoyer au jet d’eau le recouvrement des murs extérieurs. Le goudronnage d’une vieille entrée asphaltée ou le lavage des allées en pavés fait souvent aussi toute la différence. Quant aux fenêtres, ne cherchez pas à trop camoufler les fissures de leur cadre, car vous vous exposeriez à de possibles poursuites pour vices cachés. Jouer franc jeu avec les éléments fondamentaux de votre maison : toiture, fondations, isolation, etc. Par contre, jouer la carte de la séduction en intégrant des couleurs ou en disposant vos meubles selon les nouvelles tendances de décoration. Ne surchargez pas votre intérieur; le style dépouillé et aéré est plus «vendeur». Évidemment, la propreté des lieux est de mise, spécialement en cuisine et dans la salle de bains. Truc facile : rangez tout ce qui traîne, lubrifiez les pentures de toutes les portes et faites entrer le maximum de lumière naturelle.



  2. Établir la valeur de votre maison. Il est fort probable que des maisons de votre quartier ressemblent à la vôtre (grandeur, âge, etc.). Certaines sont peut-être à vendre ou ont été vendues récemment; informez-vous des prix demandés par les propriétaires. Des informations sont aussi disponibles par Internet concernant la situation du marché de l’immobilier, région par région, secteur par secteur. Des variables comme le boisement, les services à proximité, le taux de criminalité, le niveau de prestige de la banlieue, etc. sont utilisées également pour fixer le prix moyen des maisons. Des évaluateurs professionnels offrent de toute manière leurs services à ce chapitre.



  3. Faire faire une inspection (prévente) de votre demeure. Cette étape est cruciale : non seulement elle vous rend très crédible en tant que vendeur, mais elle vous dégage de toutes responsabilités advenant un litige avec l’acheteur. Pourquoi? Parce que le travail de l’inspecteur en bâtiment est neutre, objectif et professionnel quant à l’état de votre maison, et parce qu’en montrant le contenu du rapport d’inspection à l’acheteur, vous faites en sorte que ce dernier achète en toute connaissance de cause. Si l’inspection est très positive (bon état de la toiture, pas de moisissure ni d’infiltrations, etc.), vous avez des bases solides pour maintenir votre prix de vente. À l’inverse, si des travaux sont à faire, vous avez le loisir de procéder à des réparations pertinentes avant de chercher à vendre (déterminer à nouveau la valeur de votre maison peut être nécessaire) ou d’en informer l’acheteur.



  4. Trouver un courtier immobilier. Diverses formules de collaboration existent avec les courtiers en immeuble. Chose certaine, si vous voulez avoir l’esprit tranquille et si vous ne disposez pas de beaucoup de temps pour vous occuper de la vente, mieux vaut faire appel à un courtier certifié. C’est lui qui s’occupe des rendez-vous, des visites, de la déclaration de vente, des vérifications d’usage (zonage, environnement, etc.), parfois de l’inspection, et surtout des protections légales qui vous sont dédiées. Grâce à Soumissions Courtiers, vous pouvez obtenir l’encadrement qui correspond à vos besoins.



  5. Se procurer un exemplaire de l’avis d’imposition. Dans la documentation pertinente que vous devez avoir lorsque vous êtes en processus de vente figure l’avis d’imposition (le «compte de taxes»). Vous pouvez l’obtenir facilement des autorités administratives de votre municipalité, sur place ou via le Web. Taxe scolaire, taxe de bienvenue, taxe foncière (basée sur la valeur de votre maison et de votre terrain et sur les services municipaux reçus), etc. constituent l’avis d’imposition. L’acheteur pose souvent des questions à son sujet.



  6. Obtenir un certificat de localisation. Voilà un autre document incontournable que vous devez avoir en votre possession au moment opportun (les vieux certificats ne sont pas valides). Le certificat de localisation est produit par un professionnel, membre de l’OAGQ (Ordre des arpenteurs-géomètres du Québec). Grâce à ce certificat, vous savez très exactement ce sur quoi vous avez des droits de propriété foncière (cadastre), et vous avez une confirmation de conformité quant aux droits de passage et servitudes. Le certificat contient en outre le plan de votre terrain (forme, superficie), avec indication des bâtiments qui s’y trouvent.



  7. Faire la mise en marché de sa propriété. Logiquement, plus votre maison est «visible», mieux c’est. Toute annonce, photo ou publicité est potentiellement utile. Les possibilités qu’offre Internet sont aujourd’hui incroyables; mettez le paquet, mais prenez soin de montrer votre maison (intérieur et extérieur) sous son meilleur jour. En faisant affaire avec un courtier, votre immeuble est aussitôt inclus dans diverses banques de données spécifiques. Prenez le temps de bien clarifier les choses dans votre contrat de courtage concernant la commission et son montant. Truc de pro : si vous n’êtes pas un vendeur pressé, vérifiez s’il y a d’autres maisons semblables à la vôtre dans le voisinage. Si tel est le cas, attendez qu’elles soient vendues avant de planter votre affiche. Vous rendrez ainsi vos négociations plus faciles au moment des visites : moins de concurrence et connaissance de la valeur marchande (basée sur des comparables).



  8. Gérer les communications. Lorsque vous êtes aux commandes du projet de vente de votre maison, vous êtes en somme responsable des communications. De leur qualité, de la clarté des informations, de la véracité des spécifications, certes, mais aussi de la gestion des appels téléphoniques et des courriels que vous êtes susceptibles de recevoir. L’usage d’un téléphone «intelligent» est à privilégier de manière à ne manquer aucun appel. L’important est que l’acheteur potentiel ait une réponse rapidement. C’est la même logique avec les courriels : faites systématiquement le suivi de toutes les manifestations d’intérêt est habituellement très apprécié.



  9. Gérer des visites. Dans la foulée des appels téléphoniques, il y a souvent les visites à votre domicile. En général, le désir d’un acheteur d’aller visiter une maison est un signe encourageant pour le vendeur. Mais rien n’est acquis automatiquement. Il vous faut être conciliant, ce qui signifie d’adapter votre horaire à celui des visiteurs. Les visites doivent pouvoir se faire à des moments où tout est tranquille à la maison. Évitez les heures des repas et ayez sous la main tous les documents qui vous permettront de répondre à un maximum de questions. Soyez avenant et chaleureux, même si le visiteur ne l’est pas. Évidemment, il y a des techniques de vente que vous ne possédez pas; l’aide d’un courtier est parfois indispensable à ce niveau. Chose certaine, une maison ordonnée, propre et bien ventilée reste un atout.



  10. Recevoir des offres d’achat. Une fois l’acheteur potentiel charmé et en confiance (communément, on dit accroché), il risque fort bien de vous faire une offre d’achat. Il s’agit d’une étape sérieuse. Vous devez y répondre. Mais prenez le temps de bien y réfléchir advenant le fait que le montant offert est différent du prix demandé. Vous pouvez vérifier la solvabilité de l’acheteur et, si des termes ou des clauses dans l’offre portent à confusion ou vous sont inconnus, n’hésitez pas à demander l’aide d’un courtier, d’un notaire ou d’un avocat. Ne signez rien prématurément. Si vous êtes satisfait, signifiez par lettre à l’acheteur que vous acceptez son offre. Si vous êtes insatisfait, faites-lui plutôt une contre-offre (en mentionnant dans votre lettre les points sur lesquels vous êtes en désaccord et le nouveau prix de vente que vous accepteriez).



  11. Accepter une promesse d’achat. À cette étape, c’est encore plus «sérieux». En fait, la promesse d’achat est un engagement formel contraignant; c’est un contrat qui précède la transaction finale. Notez que tant l’acheteur que vous-même êtes liés légalement par ce contrat; toute dérogation peut entraîner des sanctions judiciaires. Vu son importance, il est conseillé de faire rédiger ladite promesse par un notaire. Pour plus de prudence, vous pouvez faire inclure dans ce contrat une clause qui permet, tant à l’acheteur qu’à vous, d’obtenir un délai avant de conclure la vente ou encore de se désister (convention d’arrhes). Si l’acheteur manque à sa promesse, vous pouvez le mettre en demeure judiciairement et le poursuivre (action en passation de titre).



  12. Conclure chez le notaire. La conclusion de vos efforts et de votre implication pour trouver un acheteur pour votre maison se fait chez le notaire. Concrètement, la transaction est scellée par la signature du contrat de vente par les deux parties (acheteur et vendeur). Ce contrat certifie que les droits de propriété sont transférés dans le respect des conditions, délais, statuts, montants, etc., établis. Vous devez apporter des documents chez le notaire : promesse d’achat, titre de propriété et certificat de localisation, par exemple. Demandez à un courtier ou à votre notaire ce qui est exigé comme pièces.

 

Comment trouver le bon courtier pour vendre votre maison? Comparaison de prix

Soumissions Courtiers est un service en ligne qui vous permet d’obtenir des soumissions pour la mise en vente de votre maison par un courtier. Rapide et efficace, ce service couvre tout le Québec. La mission de Soumissions Courtiers : vous faire obtenir le meilleur service au meilleur prix afin que votre maison soit vendue. Voilà pourquoi nous vous mettons en lien avec des professionnels du courtage. Vous avez dès lors l’opportunité de comparer les prix proposés par ces derniers. En remplissant le formulaire et en nous précisant vos objectifs et vos besoins, nous pourrons faire progresser votre projet. Vous recevrez trois soumissions de courtiers œuvrant dans votre région, et vous pourrez choisir l’offre qui convient le mieux. Rappelons que notre service est gratuit et qu’il est sans engagement de votre part.

 

Comparez 3 Courtiers

Remplissez le formulaire ci-dessous et 3 Courtiers IMMOBILIERS vous feront une Proposition. Comparez: Commission, Service & Personnalité

 

Copyright© 2017 Soumissions Courtiers
Membre du réseau de Soumissions Maison